Représentations sociales de la pratique physique et sportive et du sport chez les institutrices

par Michel Le Her

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Michel Bouet.

Soutenue en 1987

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Bien qu'utilisant comme outil méthodologique une enquête par questionnaire, le travail se distingue des enquêtes sociologiques classiques par le statut epistemologique qu'il accorde aux réponses. Celles-ci sont vues comme des représentations sociales, c'est a dire des productions langagières collectives construites pour et dans la communication, et qui permettent a ceux qui les émettent d'être situes et de se situer dans l'espace social. Il s'agit ainsi d'étudier ce qu'un groupe de femmes (les institutrices) acceptent de dire à un homme (au double statut de chercheur et de spécialiste du sport) a propos d'un objet (le sport) jusqu'ici réserve aux hommes. Ce premier cadre théorique de référence (la psychologie sociale) se double d'un second d'origine plus, sociologique, rendu nécessaire a la fois par la nature de l'objet étudie et par la spécificité de la population (des femmes aux origines sociales et aux trajectoires fort diverses) : il s'agit de la sociologie de la consommation culturelle et des styles de vie? Une première étude cherche à dégager, sur la base d'une analyse globale des réponses, les représentations sociales dominantes de ce groupe de femmes et plus particulièrement les noyaux centraux qui les organisent. Les résultats montrent que les discours sur les pratiques sportives, et plus généralement sur le sport, témoignent de leurs désirs de se marquer du sport masculin et de construire, du moins en parole, leur propre sport. Ce faisant, elles se constituent aussi en tant que sportive. Les noyaux centraux des représentations sociales sont ainsi révélateurs d'un double statut : celui de femmes appartenant aujourd'hui a la classe moyenne. Une seconde étude cherche a montrer, grâce a l'utilisation de plusieurs analyses des correspondances, qu'au-delà de ces noyaux organisateurs relativement communs, il existe des discours particuliers qui renvoient, d'une part a l'origine sociale des institutrices, d'autre part a leur situation sociale réelle qui est le produit de leur propre situation professionnelle et de celle de leur conjoint. Il apparaît ainsi que, si les discours sur leurs pratiques personnelles renvoient davantage a leur situation sociale pressente, montrant par la qu'ils sont aussi des discours signes, les représentations sociales du sport en général renvoient principalement a leur origine sociale et plus fondamentalement aux conditions objectives qui ont participe a l'élaboration des goûts les plus profonds.


  • Résumé

    Even if she is based on a poll using a list of questions, the research differs from classic sociological polling by the epistemological nature of the responses. These are considered as social images built for and in the interchange. They permit to the respondents to be classed in the social context and also to know where they stand in this context. The study focuses on a group of women who teach primary school. They are responding to the man conducting the interview in the role both as a psychological researcher and as a sporting specialist. The question dead with sports which, until now, had been reserved to men. The primary framework is that of social psychology backed by the outlook of sociology. The sociological approach has been dictated both by sports dealt with in the questionnaire and by the diversity found among the teachers as to their social origins and as their varied lives. In essence, this study focuses on sociology of cultural consummation and on a life style of the respondents. The first part of the thesis is built on a global analysis of the questionnaire whiz emphasis on a dominant social image projected by this group of women and the main ideas underlying this social image. The analysis shows (in comments on the sports in which they engage and in their comments on sports in general) their desire to distance themselves from the sport dominated by men and to construct (at least in words) their own versions of sports. These main ideas underlying their social image yield a double status: they are women and they belong to the middle class. The second part of the thesis tries to go belong these quite common main ideas, by analysing several correlations in the respondent's answers. These correlations are taken in the context of each respondant'real social situation (the combination of her social status and that of her husband). Thus it appears that sports participation is, closely related to present social status. One might characterize this participation as sign-language. On the other hand, these teachers' views on sports in general are drawn from their social origins and from their objective conditions under which their deepest tastes were formed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (592 f.)
  • Notes : Thèse non corrigée

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.