Hegel et les materialistes francais du dix-huitieme siecle

par Jean-Claude Bourdin

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques d' Hondt.

Soutenue en 1987

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Contrairement a certaines interpretations ou a certains prejuges, l'idealisme de hegel ne l'a pas empeche de connaitre, de louer parfois et d'analyser les materialistes francais du dix-huitieme siecle, comme le montrent les textes de iena et les lecons de berlin : mis en rapport avec leur epoque, ils affirment les droits absolus de la pensee libre et finie, accomplissant la reforme de luther. De plus, la lecture hegelienne de la mettrie, d'holbach et helvetius montre que trois schemas interpretatifs ont ete mobilises : le materialisme comme resultat de la conscience de soi, ou comme consequence de l'empirisme, ou comme accomplissement du spinozisme, manifestant un interet et un embarras, visible dans le silence sur diderot et l'eloge de robinet. Le materialisme athee de d'holbach recoit, grace a hegel, une justification speculative, comme philosophie de la finitude et de l'utilite revendiquees expressement, si on la saisit comme temoin du mouvement d'autocontradiction de la pensee religieuse et metaphysique de son temps. Le hegelianisme, par sa critique du sentimentalisme religieux et de la pensee d'entendement des lumieres montre que le materialisme athee fut, a sa facon, necessaire, mais du meme coup, se trouve depasse et inutilisable pour un materialisme et un atheisme ulterieurs.

  • Titre traduit

    Hegel and the french materialists of the eignteenth century


  • Résumé

    Contrary to certain interpretation or certain prejudices hegel's idealism never prevented him from knowing, sometimes praising and analysing the french 18 th century materialists as can be seen from the texts of iena and the courses of berlin. If they are put in relation with their time, they assert the absolute rights of free and finite thinking, performing the luther's reform. Moreover hegel'interpretation of la mettrie, d'holbach and helvetius shows he made use of three ways of interpreting materialism: as the result of self awareness, or as consequence of empiricism, or as the accomplishment of the thought of spinoza. The three ways of interpreting indicate his interest and a certain degree of difficulty, which is visible in his silence about diderot and his praise of robinet. D'holbach's materialism and atheism receive a speculative justification as a philosophy of the finite and the utility expressely asked for as witness of the movement of self contradiction of the religious and metaphysical thinking of his time. Hegel, with his criticisms of religious sentimentalism and the thinking of the enlightment shows this atheist materialism was necessary but, in the same way, superseded as unusable by a later materialism and atheism.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1992 par Méridiens Klincksieck à Paris

Hegel et les matérialistes français du XVIIIe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1992 par Méridiens Klincksieck à Paris

Informations

  • Sous le titre : Hegel et les matérialistes français du XVIIIe siècle
  • Dans la collection : Philosophie
  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • ISBN : 2-86563-286-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 261-270. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.