Hegel et les matérialistes français du dix-huitième siècle

par Jean-Claude Bourdin

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques d' Hondt.

Soutenue en 1987

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Contrairement a certaines interprétations ou a certains préjugés, l'idéalisme de Hegel ne l'a pas empêché de connaitre, de louer parfois et d'analyser les matérialistes français du dix-huitième siècle, comme le montrent les textes de Iéna et les leçons de Berlin : mis en rapport avec leur époque, ils affirment les droits absolus de la pensée libre et finie, accomplissant la reforme de Luther. De plus, la lecture hégélienne de La Mettrie, d’Holbach et Helvétius montre que trois schémas interprétatifs ont été mobilises : le matérialisme comme résultat de la conscience de soi, ou comme conséquence de l'empirisme, ou comme accomplissement du spinozisme, manifestant un intérêt et un embarras, visible dans le silence sur Diderot et l'éloge de robinet. Le matérialisme athée de d’Holbach reçoit, grâce à Hegel, une justification spéculative, comme philosophie de la finitude et de l'utilité revendiquées expressément, si on la saisit comme témoin du mouvement d'auto contradiction de la pensée religieuse et métaphysique de son temps. Le hégélianisme, par sa critique du sentimentalisme religieux et de la pensée d'entendement des lumières montre que le matérialisme athée fut, à sa façon, nécessaire, mais du même coup, se trouve dépasse et inutilisable pour un matérialisme et un athéisme ultérieurs.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1992 par Méridiens Klincksieck à Paris

Hegel et les matérialistes français du XVIIIe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (601 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-1987-15(1-2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-1115
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1992 par Méridiens Klincksieck à Paris

Informations

  • Sous le titre : Hegel et les matérialistes français du XVIIIe siècle
  • Dans la collection : Philosophie
  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • ISBN : 2-86563-286-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 261-270. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.