Mesure précise du paramètre de violation CP : ε / ε ' avec l'expérience E731 à Fermilab

par Patrick Jarry

Thèse de doctorat en Sciences physiques

Sous la direction de Bernard Peyaud.

Soutenue en 1987

à Paris 11 .


  • Résumé

    Cette thèse présente, dans sa partie théorique, une méthode de calcul des spectres de vibration et de vibrorotation des molécules tétréadriques. Le modèle des modes locaux décrit leurs vibrations d'élongation à l'aide d'oscillateurs anharmoniques, localisés sur chaque liaison. Les molécules à fort caractère local sont caractérisées par de faibles couplages entre ces oscillateurs, le traitement perturbatif de ceux-ci facilite alors le calcul des énergies des premiers niveaux excités. Le problème de la vibration-rotation, plus complexe que celui de la vibration pure, est résolu en couplant, dans le groupe Td, un opérateur vibrationnel local avec un opérateur rotationnel, tous deux étant symétrisés. Les intensités des transitions sont calculées avec le même formalisme et en supposant le moment dipolaire séparable en coordonnées locales. La partie expérimentale regroupe les résultats obtenus sur le méthane et le silane par double résonance IR-IR. La structure vibrorotationnelle de la dernière composante encore inconnue (de symétrie F1) du niveau 3ʋ3 du méthane a été observée, ainsi que celles des polyades (1100), (3000) et (2100) du silane. Les valeurs expérimentales des énergies vibrationnelles ainsi que celles des paramètres vibrorotationnels et rotationnels sont proches de celles calculées. L’accord est cependant un peu moins bon pour le méthane que pour le silane à cause de la présence de résonances entre élongations et pliages, négligées ici.

  • Titre traduit

    Precise measurement of the CP violation parameter : ε / ε ' with E731 experiment at Fermilab


  • Résumé

    This thesis reports, in its theoretical part, a method to compute vibration and vibrorotation spectra of tetrahedral molecules. The local mode model describes the stretch vibrations by means of anharmonic oscillators localized on each bond. The nearly local molecules are characterized by weak couplings between these oscillators. These couplings are treated perturbatively and the computation of the vibrational and rovibrational energies of the first excited levels is then easier. The vibration - rotation problem, more complicated than the pure vibrational one, is solved by coupling, in the Td group, a local vibrational operator with a rotational one, both having well-defined symmetries. The transition intensities are computed in the same way and by using a bond separable dipole moment function. The experimental part reports the results obtained on methane and silane by IR IR double resonance. The vibrational structure of the last unknown component (of F1 symmetry) of the 3ʋ3 level has been observed as well as those of the polyads (1100) (3000) and (2100) of silane. In the case of methane, the vibrational energy of the F1 level as well as the experimental values of the rotational and Coriolis constants is close to the calculated ones. For silane, the agreement is better both for the vibrational energies and for the rovibrational and rotational parameters. The stretch-bend Fermi resonances, not taken into account in this study, are weaker for silane than for methane, and are probably responsible for this.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (332 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 329-332

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)467
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034804
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.