Collisions périphériques d'ions lourds induites par ⁴⁰ Ar aux énergies intermédiaires : résonances géantes, structures à haute énergie et fragmentation du projectile

par Yorick Blumenfeld

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean-Claude Roynette.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le jury était composé de Jean-Claude Roynette.


  • Résumé

    Ce travail a pour objet l'étude des réactions nucléaires périphériques induites par 40Ar aux énergies intermédiaires. Les résultats obtenus dans des études analogues effectuées à des énergies incidentes plus faibles sont tout d'abord rappelés. Le spectromètre à temps de vol conçu et construit pour les expériences est ensuite présenté. Ses performances permettent une excellente séparation en masse et en charge des produits de réaction et une bonne résolution en énergie. Une étude des propriétés des fragments du projectile montre de nombreuses déviations par rapport au modèle de fragmentation valable aux énergies relativistes et permet de mettre en évidence une forte composante de réactions de transfert. Nous insistons sur la persistance des effets de champ moyen aux énergies intermédiaires. L'étude de la voie Inélastique débute par un calcul du mécanisme de transfert-évaporation qui est responsable du fond physique mesuré à haute énergie d'excitation et qui peut dans certaines conditions produire des structures dans les spectres. Les spectres inélastiques montrent une très forte excitation de la résonance géante quadrupolaire. Dans la région entre 20 et 80 MeV d'énergie d'excitation des structures étroites sont présentes dans tous les systèmes étudiés. Des analyses statistiques et de Fourier permettent de quantifier les probabilités d'existence, les largeurs et les énergies d'excitation de ces structures. Une hypothèse de transfert-évaporation ne permet pas de reproduire de façon cohérente toutes les structures observées. L'ensemble des énergies des structures peut être bien décrit par des lois où leur énergie d'excitation est supposée proportionnelle à la puissance 1/3 de la masse du noyau cible. Des calculs complets d'excitation de résonances géantes et de multiphonons dans un modèle où les excitations nucléaires sont traitées dans le cadre microscopique de la RPA montrent que des états de multiphonons bâtis avec la résonance géante 2+ peuvent être une Interprétation possible des structures observées.

  • Titre traduit

    Peripheral heavy ion collisions induced by ⁴⁰ Ar at intermediate energies : giant resonances, high excitation energy structures, and projectile fragmentation


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    This work concerns the study of peripheral heavy ion reactions induced by 40Ar beams at intermediate energies. The results obtained ln similar studies at low incident energies are first of all reviewed. The time of flight spectrometer built for the experiments is then described. It performances allow an excellent charge and mass separation of the reaction products and a good energy resolution. A study of the properties of the projectile-like fragments shows numerous deviations from the relativistic energy fragmentation modal. Evidence for a strong surface transfer reaction component is given and the persistence of mean field affects at Intermediate energies is stressed. A calculation of the contribution of the transfer evaporation mechanism to the inelastic spectra shows that this mechanism is responsible for the major part of the background measured at high excitation energy and can in same cases induce narrow structures in the spectra. The inelastic spectra show a strong excitation of the giant quadrupole resonance. In the region between 20 and 80 MeV excitation energy narrow structures are present for all the studied systems. Statistical and Fourier analyses allow to quantify the probabilities of existence, the widths and the excitation energies of these structures. A transfer evaporation hypothesis cannot consistently reproduce all the observed structures. The excitation energies of the structures can be well described by phenomenological laws where the energies are proportional to the -113 power of the target mass. Complete calculations of the excitation probabilities of giant resonances and multiphonon states are performed within a modal where the nuclear excitation is calculated microscopically ln the Random Phase Approximation. It is shown that a possible Interpretation of the structures is the excitation of multiphonon states built with 2+ giant resonances.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (147 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 143

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)405
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034741
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.