Étude de l'organisation et de la composition des biocristaux du test des lamellibranches

par Benoît Frerotte

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Pierre Cuif.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le jury était composé de Jean-Pierre Cuif.


  • Résumé

    Cette recherche, destinée à étudier l’organisation structurale puis la composition des éléments microstructuraux (biocristaux) qui constitue les squelettes carbonatés (tests) des Mollusques Lamellibranches, est entreprise sur les couches calcitiques de type prismatique et folié sur la nacre aragonitique. Les biocristaux ont un comportement optique identique aux monocristaux inorganiques. Une structure homogène était présagée. L'utilisation de la microscopie électronique à balayage et des techniques de dégradations sélect chimiques, enzymatiques, bactériennes …) a permis de mettre en évidence la nature composite du biocristal, liée à la sécrétion de composés organiques au cours de la croissance. Le biocristal est en fait le résultat de l'organisation de deux phases organiques, soluble et insoluble, (respectivement interne et externe au biocristal) et d'une phase carbonatée. A une très petite échelle d'observation, des unités ultrastructurales sont étroitement associées et ordonnées au sein de la phase organique soluble qui apparaît comme une trame, tridimentionnelle et qui occupe la totalité de l'édifice carbonaté. . L'approche progressive de la composition des biocristaux fait, dans un premier temps, appel aux techniques d'analyse géologique et plus particulièrement à la pyrolise et à la microsonde électronique. La pyrolyse nous fournit des éléments de caractérisation de la composante organique contenue dans les structures squelettiques. L'utilisation de la microsonde couplée au MEB nous permet d'apprécier globalement la nature de cette composante tout en conservant intact la topographie du fragment de test. Des variations des teneurs en soufre sont décelées au sein de biocristaux et supposent une modification de la composition de la phase organique soluble. Dans un deuxième temps après une extraction et une purification, le fractionnement chromatographe sur le gel de la composante organique soluble liée au carbonate met en évidence l'hétérogénéité de cette phase. Les fractions ainsi séparées selon leur poids moléculaire possèdent des teneurs en acides aminés différentes. Etendue à quelques fossiles récents, cette méthode d'investigation souligne la persistance d'une phase organique soluble dans ces structures malgré les processus de diagénèse. A la différence des structures actuelles que nous avons analysées, ce sont les fractions protéiques de faibles poids moléculaires qui prédominent.

  • Titre traduit

    Investigation of the organisation and composition of the biocrystals of bivalvia shells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (187 p., 101 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 159-179

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)382(1)
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)382(2)
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034716
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034717
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.