Étude d'un facteur de transcription des gènes de classe C chez la levure Saccharomyces cerevisiae : isolement du facteur Tau et analyse de son interaction avec la famille des gènes d'ARN de transfert

par Sylvie Camier

Thèse de doctorat en Sciences naturelles

Sous la direction de André Sentenac.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Chez les eucaryotes, la transcription in vitro des gènes tARN par l'ARN polymérase C purifiée requiert au moins deux facteurs de transcription. Nous avons isolé l'un de ces facteurs à partir d’extraits acellulaires de levure par des méthodes chromatographiques conventionnelles et par chromatographie d'affinité sur colonne de gènes de tARN. Ce facteur, que nous avons appelé Tau, correspond à une protéine de poids moléculaire élevé (au moins 300. 000), probablement multimérique. Le facteur Tau forme des complexes stables et spécifiques avec les gênes de tARN. Par digestion ménagée de l’ADN par la DNase I et par méthylation partielle du gène, nous avons montré que le site de fixation du facteur à l’ADN est dédoublé et correspond aux deux blocs promoteurs internes, A et B, des gènes de tARN. Le facteur Tau est vraisemblablement constitué de deux domaines interagissant chacun avec un bloc promoteur. Le domaine Tau B, qui se lie à la région du bloc B, a pu être libéré par protéolyse ménagée du facteur. La liaison du facteur Tau à une série de gènes du tARN3Leu eu, dont la distance entre les blocs A et B varie de 0 à 74 paires de bases (pb), a été étudiée. La liaison de Tau est optimale lorsque les blocs A et B sont séparés par 28 à 62 pb ; ni la spécificité, ni la force de l’interaction ne sont affectées par des variations dans l’orientation hélicale relative des blocs A et B. Dans les autres cas, l'affinité moindre du facteur s'accompagne d'un affaiblissement ou même d'une perte de la liaison de Tau au bloc A. L’analyse des gènes courts (dont la distance AB est inférieure à 21 pb) a révélé des rôles différents pour chaque domaine de Tau : reconnaissance et ancrage de la protéine au gène, pour le domaine Tau B et positionnement correcte de l’ARN polymérase au site d'initiation de la transcription, pour le domaine Tau A.

  • Titre traduit

    Study of a class C gene transcription factor, in yeast saccharomyces cerevisiae : isolation of factor tau and analysis of its interaction with the rna gene family


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (251 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 229-250

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)363
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034694
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.