Lithostratigraphie, géologie structurale et métamorphisme des "schistes X" de la périphérie du dôme de l’Espinouse, (Montagne noire, France)

par Saul Herrera Urbina

Thèse de doctorat en Terre, Océan, Espace

Sous la direction de Michel Demange.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le jury était composé de Michel Demange.


  • Résumé

    Cette étude porte sur la statigraphie, la géologie structurale et le métamorphisme progressif des roches d'origine gréso-pélitique ("schistes X") de la périphérie du dôme de l'Espinouse dans la partie orientale de la zone axiale de la Montagne Noire (France), un morceau de l'Orogénèse Hercynienne La cartographie au 1/10 000e, les données stratigraphiques et métamorphiques et l'analyse tectonique nous conduisent à penser que cette partie de la zone axiale est constituée de deux domaines séparés par un contact anormal majeur. La zone axiale proprement dite, constituée des orthogneiss de la série du somail et de leur couverture métasédimentaire mésonosale. - une unité charriée épi à mésozonale l'unité de la Haute Mars. Ce contact anormal majeur est jalonné de différentes écailles épi à mésozonales. Le charriage majeur de l'unité de la Haute Mare sur la zone axiale induit dans celle-ci des chevauchements internes mineurs mis en évidence par des discontinuités lithostratigraphiques. L'étude du métamorphise prograde a été abordé dans la zone la moins perturbée tectoniquement. On y observe la succession d'isogrades suivantes + biotite, + cordiérite, staurotide chlorite, + andalousite, + sillimanite. L'isograde de disparition de la staurotide se situe dans la zone de la sillimanite au Sud de la région étudiée et dans celle de l’andalousite au Nord, ce qui témoigne des variations mineures spatiales du type de métamorphisme et de plus forte pression au Sud qu'au Nord. La discussion des associations minéralogiques observées et de la composition chimique des minéraux, et en particulier des biotites, montrent une variation temporelle du type de métamorphisme : un stade I de type intermédiaire de basse pression caractérisé par l'association staurotide cordierite. Les données thermochimiques permettent d'évaluer les températures à environ 530 à 560° C pour la zone de l'andalousite avec staurodite et environ 600°c pour la zone de la sillimanite sans staurotide. La pression a été estimer de l'ordre de 3 à 4,5 Kb. Un stade II qui ne se manifeste qu'au-delà de l'isograde de l'andalousite, par la déstabilisation de la staurotide et parfois de l’andalousite dans la cordiérite. Ce Stade serait de plus faible pression que le stade I.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    El presente estudio trata de la estructural y metamorfismo progresivo de las estratigrafia, rocas de origen geologia arcilloarenoso ("schistes X") de la periferia del "Dôme de l'Espinouse" en la parte oriental de la zona axial de la Montagne perteneciente a la cadena Hercyniana. Noire (France), una zona Una cartografia a la escala 1/10. 000, los datos estratigraficos y metamorficos, asi camo el analisis tectonico evidencian que esta parte de la zona axial esta constituida de dos dominios separados por un contacta anormal mayor : - la ortogneises de la mesozonal zona axial propriamente dicha, constituida por los"série du Somail", y su cubierta metasedimentaria "Haute Mare". - una unidad aloctona epi a mesozonal la unidad de la Este contacta anormal esta marcado por diferentes escamas tectonicas constitudas por terrenos epi a mesozonales. El cabalgamiento de la unidad de la "Haute Mare" induce en la zona axial cabalgamientos internas de menor importancia, puestos en evidencia por la presencia de discontinuidades litoestratigraficas. El estudio del metamorfismo progresivo fue realizado en la zona menas afectada tectonicamente. En esta region se observé la sucesion de isogradas siguiente : + biotita, + cordierita, + estaurolita = - clorita, + andalusita, + silimanita. La isograda de desaparicion de la estaurolita se situa en la zona de la silimanita en el sur de la region estudiada y en la zona de la andalusita en el Norte. Esto pone en evidencia variaciones espaciales del tipo de metamorfismo : de mas puerte presion en el Sur que en el Norte. La discusion de las asociaciones mineralôgicas observadas y de la composicion quimica de los minerales, en especial aquella de las biotitas, muestra una variacion del tipo de metamorfismo en el tiempo - un periodo I de tipo intermedio de baja presion, caracterizado por la asociacion estaurolita + cordierita. Los datas termoquimicos permiten evaluar las temperaturas de metamorfismo alededor de 530 a 560° C para la zona de la andalusita con estaurolita y aproximadamente 600° C para la zona de la silimanita sin estaurolita. La presion es estimada del arden de 3 a 4,5 Kb. - un periodo II que se manifiesta solamente poco después de la isograda de la andalusita, por la desestabilizacion de la estaurolita y algunas veces de la andalusita en la cordierita. Este periodo seria de mas débil presion que el periodo I.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 85 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 82-85

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)344
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.