Contribution à l'étude du T-DNA de hairy root provoqué par une souche d'Agrobacterium rhizogènes à Mannopine

par Chantal Nancy-David

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de André Berkaloff.

Soutenue en 1987

à Paris 11 .

Le président du jury était André Berkaloff.

Le jury était composé de André Berkaloff.


  • Résumé

    La présence de mannopine est un caractère constant des racines résultant de l'inoculation d'une souche à mannopine. La recherche de annopine est donc un moyen simple de s‘ assurer de la présence de l'ADN transféré ou T-DNA. La première démonstration de la présence de T-DNA dans des racines de hairy - root a été donnée précisément sur des racines provenant de l'inoculation d'une souche à mannopine. L'étude de la structure du T-DNA dans deux clones méristématiques montrait qu'ils contenaient plusieurs inserts de T-DNA, de longueur variable. Cette variabilité de taille du T-DNA est confirmée ; elle résulte probablement d'un mécanisme de transfert du T-DNA imprécis. Les cellules de hairy root peuvent aisément subir une différenciation morphogène qui conduit à des individus entiers fertiles, malgré un phénotype anormal. L’organisation du T-DNA des plantes régénérées est identique à celle du T-DNA du clone de hairy root dont elles proviennent. Dans la descendance d'une plante autofécondée, on trouve des plantes dont le T-DNA présente la même organisation. Au cours de la reproduction sexuée. On observe une ségrégation du T-DNA dont les différents inserts sont hérités de manière Indépendante. Ces résultats montrent la grande stabilité du T-DNA de hairy - root et conduisent à proposer que les clones œéristématiques de hairy - root sont des clones cellulaires. Aspects de la morphogénèse racinaire induite par A. Rhizogenes. Des symptomes de type auxinique, plus ou moins marqués selon la souche d ' A. Rhizogenes inoculée, sont observés lorsque les évènements précoces suivant L'inoculation sont examinés au niveau cellulaire. Ils sont comparés avec les effets connus de l’auxine exogène. Une sélection en faveur des cellules diploïdes s'effectue soit pour la transformation elle-même, soit pour L'initiation de racines transformées. Ces résultats et ceux obtenus par d’autres groupes mettent en évidence des différences fondamentales entre grown gall et hairy root.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of hairy root t-dna caused by a mannopine strain of a. R


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (185 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?