Hadro-production d'états CHI du charmonium auprès du SPS

par Yves Lemoigne

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Pierre Bareyre.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Patrice Bizot.

Le jury était composé de Pierre Bareyre, Annie Baglin, Patrice Bizot, Eric Kuhn, Daniel Treille, Paolo Vannucci.


  • Résumé

    L’observation d’états CHI du charmonium en hadro-production, nécessite une résolution très fine pour séparer des états de masses très proches (45 MeV entre deux états CHI de masse supérieure à 3510 MeV). L’expérience WA11 a pu séparer les états CHI(3510) et CHI(3555), mesurer leur section efficace en production π – bérylium à 185 GeV / c et chiffrer la contribution de ces états à la production du J /ψ (17,7 % et 12,8 % ). L’étude détaillée qui a été menée sur les événements CHI(3555) n’est pratiquement produit que par fusion gluon – gluon, alors que le CHI(3510) est issu également des fusions quark – antiquark légers et gluon – gluon. Il se trouve que les différents graphes envisageables, tant en conservation de couleur qu’en évaporation de couleur, semblent contribuer à la production d’états de charmonium, dans des rapports simples donnés par des règles de comptage (∝s², ∝s³,…etc. ). A partir de nos données, à 185 GeV /c, et en utilisant des fonctions de structure usuelles (par exemple, celles de DUKE – OWENS), on peut alors calculer les caractéristiques de la π – production des J/ψ, des CHI ₁ et des CHI ₂, à d’autres énergies du S. P. S… Ces calculs donnent des résultats comparables aux observations des groupes « Ω » (pour le J/ψ) et « GAMS » (pour les CHI) réalisées vers 40 GeV/c.

  • Titre traduit

    Hadroproduction of charmonium chi states at the sps


  • Résumé

    The observation of hadroproduced charmonium CHI states requires a good resolution to disentangle states of similar masses (45 MeV of difference for masses larger than 3500 MeV). The WA11 experiment was able to distinguish the two CHI (3510) and CHI(3555) states, measure their cross – sections in π – beryllium at 185 GeV/c and give a ratio of contribution of this to J /ψ production (17,7 % and 12,8 % respectively). A refined analysis of CHI – states events has shown different processes the π – production of these states. At 185 GeV/c, the CHI (3555) comes mainly from gluon – gluon fusion, but the x(3510) is equally produced by quark – antiquark fusion and gluon – gluon fusion. One finds that different graphs can be envisaged, both in colour conservation as well as in colour evaporation, to contribute to charmonium state production given by simple counting rules (∝s², ∝s³,…etc. ). Using our data at 185 GeV/c and the usual structure function (like the DUKE – OWEN’s ones), we are able to compute the J/ ψ, CHI₁ and CHI ² π – production at any other S. P. S. Energy. This calculation gives values in agreement with results from the « Ω » group (for CHI), at GeV/c.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (156 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 144-145

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)333
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034661
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.