Ontogénie des cellules sécretrices de calcitonine de la glande ultimobranchiale de poulet : famille antigénique de la molécule hormonale adulte et embryonnaire

par Carolle Bolnet-Nicolas

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Bernard Rossignol.

Le jury était composé de Françoise Treilhou-Lahille, Jacques Taxi, Bernard Rossignol, Mohsen S. Moukhtar, A. Beaumont.

Les rapporteurs étaient Mohsen S. Moukhtar, A. Beaumont.


  • Résumé

    La calcitonine, petit peptide de 32 acides aminés, est sécrétée par les cellules C de la thyroïde des Mammifères et par les cellules ultimobranchiales des Vertébrés non mammaliens. Sa séquence est très variable selon les espèces animales (8 a. A constants) mais les calcitonines ont pu être regroupées en trois familles antigéniques, l'une majoritaire chez les Vertébrés non mammaliens (type saumon, sCT) les deux autres caractéristiques des Mammifères (le type porc pCT et le type humain, hCT). La glande ultimobranchiales des Vertébrés non mammaliens adultes se compose de deux types cellulaires, différant morphologiquement par la taille granulations sécrétoires, tous deux impliqués dans la production de calcitonine. Prenant le Poulet comme modèle, nous avons recherché, pendant la période embryonnaire, l'origine des deux types cellulaires de la glande ultimobranchiale, en relation avec l'apparition de la calcitonine immunoréactive et des grains de sécrétion. Nous démontrons que, chez l'embryon, il n'existe qu'une seule catégorie cellulaire à petits grains. Le polymorphisme des granules apparait, dans les mêmes cellules, juste après l'éclosion. Ces observations suggèrent que les deux types morphologiques de l'adulte appartiennent à une seule catégorie cellulaire. Simultanément à l'aide d'anticorps polyclonaux purifiés, nous avons précisé l'appartenance antigénique de la calcitonine de Poulet : nous avons montré que, in situ, la seule molécule détectable durant toute la vie embryonnaire et adulte du poulet est de type saumon, en accord avec la séquence en nucléotides de son messager déterminé par la suite (Lasmoles et col. 1985). Nous avons enfin étudié l'incidence d'une stimulation calcique classique sur l'aspect des deux types morphologiques de la glande du jeune poussin. Nous avons démontré que, si le taux de calcitonine sécrété ne varie pas de façon significative in vitro, par contre, l'immunofluorescence et l'aspect ultrastructural cellules sécrétrices sont modifiés: le nombre et le diamètre des granulations diminuent fortement lors de la stimulation. Ces expériences confirment donc l'existence, dans la glande ultimobranchiale de Poulet, d'un seul type cellulaire produisant la calcitonine, présent sous deux formes morphologiques qui exprimeraient plutôt deux états de fonctionnement du processus sécrétoire : l'un caractériserait une phase de sécrétion rapide, et l'autre une phase de stockage en dehors des stimulations.

  • Titre traduit

    Ontogeny of secretory cells producing calcitonin in the ultimobranchinal body of the chidken-antigenic family of the calcitonin molecule


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (41 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 31-41

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)317
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.