Étude des inhibitions de division associées à l'arrêt de réplication de l'ADN et de la ségrégation des nucléoïdes chez Escherichia coli

par Emmanuelle Maguin

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Richard d' Ari.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le jury était composé de Richard d' Ari.


  • Résumé

    La faible production de cellules anucléées à chaque génération dans une culture d'Escherichia coli reflète l'existence d'une coordination entre les trois événements suivants du cycle cellulaire: la réplication de l'ADN, sa répartition entre les cellules filles et la division cellulaire. L'arrêt de réplication conduit à une inhibition des divisions qui résulte de l'action des mécanismes SfiA et SfiC, associés à la réponse SOS, et d'un mécanisme indépendant de SOS. SfiA et SfiC sont exprimés après les mêmes traitements (lésions de l'ADN) et bloquent les divisions en agissant sur la même cible. Nous avons montré que l'action de SfiA, peu létale, est réversible, contrairement à celle de SfiC, létale et irréversible. SfiC n'est pas présent dans toutes les souches d'E. Coli et n'est pas soumis à la régulation du répresseur des fonctions SOS, LexA. Nous établissons que sfiC fait partie d'un élément excisable e14, similaire à un prophage défectif, ce qui explique les caractéristiques précédentes. En utilisant des souches sfiA sfiC, nous avons recherché des mutants du mécanisme indépendant de SOS soit par carences successives en thymine soit par l'intermédiaire d'un mécanisme plasmidique (Ccd) subordonnant la division des bactéries hôtes à la réplication du plasmide. Un rôle de la ségrégation du chromosome dans la division est suggéré par l'observation du mutant thermosensible parA qui, incapable de répartir ses chromosomes, forme des filaments et des cellules anucléées en conditions non permissives. Des données biochimiques suggèrent qu'une protéine membranaire de 12kDa reconnaissant spécifiquement l'origine de réplication, est anormale dans ce mutant. Nous avons repris la caractérisation phénotypique de parA et cloné le gène pour déterminer si le poids moléculaire de son produit est de 12kDa.

  • Titre traduit

    Study of the division inhibition associated with DNA replication blocks and of nucleoid segregation in Escherichia Coli


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (110 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 94-110

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)292
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034619
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.