Pétrologie, minéralogie et géochimie des minéralisations et des roches encaissantes des bassins associés aux structures tectoniques et magmatiques de l'Oued Belif et du Jebel Haddada (Nord des Nefza, Tunisie septentrionale)

par Lotfi Negra

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de

Soutenue en 1987

à Paris 11 .

Le jury était composé de Saïd Tlig, F. Arbey.

Les rapporteurs étaient Saïd Tlig.


  • Résumé

    Les minerais de fer du Nord des Nefza ont fait l’objet de nombreuses études. Les hypothèses génétiques proposées (chapeaux de fer sur sulfures hypogènes, cuirasses latéritiques, minéralisations hydrothermales liées aux manifestations magmatiques néogènes) sont très contradictoires. L’étude lithologique, pétrographique, minéralogiaue et géochimique des roches encaissantes et des minéralisaitons de fer (Oued Bélif, Tamera, Douahria et Boulanague) et Pb-Z, (Sidi-Driss) a conduit aux résultats suivants. La structure elliptique, à cœur volcanique, de l’Oued Bélif est en tout point constituée de brêches tectonique identiques à celles des diapirs de Trias. Les associations minérales de ces brêches sont dominées par les espèces magnésiennes (chlorite ; vermicultite, talc, saponite, phlogopite, dolomite et magnésite), renferment des minéraux potassiques fréquents (muscovite, orthoclase) et accessoirement : hématite, goethite, métahalloysite, tourmanile, rutile et apatite. Ces associations caractérisent une série triasique métamorphisée et altéré dont les termes évaporitiques ont disparu. La distribution des éléments traces et surtout des terres rares dans les roches magmatiques, dans les argiles du Trias. Altéré et dans les minéralisations ferrières associées (hématite et goethite) montre que les minéraux du fer et les phyllites du trias altéré sont néoformés à partir d'un fluide à caractère marin liée au Trias. Les phénomènes hydrothermaux d'origine magmatique prennent le relai en réactivant le système hydrothermal existant dans le diapir et permettent la forte concentration du fer dans les brêches périphériques de la structure de l’Oued Bélif. L’étude sédimentologique des molasses néogènes minéralisées, montre que dans les bassins de Douahria et de Boulanague les sédiments sont hérités du substratum numidien et contiennent une composante volcanodétritique et pyroclastique importante. Toutefois, dans le bassin de Sidi-Driss-Tamera-Guanara, le remaniement de sédiments Tr triasiques prouve que le Trias de l'Oued bélif a déjà percé au cours de la sédimentation Par ailleurs la découverte de niveaux pyroclastiques dans le terme médian de la série, amène à penser que le volcanisme contemporain à la sédimentation est à caractère explosif. La distribution des éléments traces dans les oxydes et hydroxydes de fer et de manganèse de Tamera montre qu’il s’agit de concentrations de type chapeau de fer sur les sulfures de Pb-Zn-Fe hydrogènes de Sidi-Driss.

  • Titre traduit

    Petrology, mineralogy and geochemistry of mineralizations and host rocks of basins associated to tectonic and magmatic structures of Oued Belif and Jebbel Haddaba (North Nefza, North Tunisia)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (223 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 210-223

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)253
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034579
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.