Le spectre infrarouge de H₂S dans la région spectrale de 4 μm et 1. 6 μm : positions et intensités des raies

par Laurence Lechuga-Fossat

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jean-Marie Flaud.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Gilbert Amat.

Le jury était composé de Jean-Marie Flaud, Jacques Bauche, Jean-Luc Destombes, D. Robert, Gilbert Amat.


  • Résumé

    L'étude détaillée des spectres de H₂S dans les régions spectrales de 4 x 10-6 m and 1. 6 x 10-6 m (spectres par transformée de Fourier à haute résolution) a conduit à un ensemble complet et précis de niveaux rotationnels pour les deux triades d'états vibrationnels {(020),(100),(001)} et {(210),(111),(012)} des principales espèces isotopiques du sulfure d'hydrogène, ainsi qu'à la détermination d’un grand nombre d'intensités expérimentales. Pour chaque triade étudiée, un calcul de moindres carrés sur les niveaux d'énergie expérimentaux a permis de déterminer les énergies vibrationnelles et les constantes rotationnelles et de couplage intervenant dans l'Hamiltonien utilisé. De même, à partir des intensités expérimentales ont été obtenus les moments de transition des bandes apparaissant dans les domaines spectraux étudiés. Enfin, un spectre complet du sulfure d'hydrogène naturel a été calculé d'une part entre 2150 et 2950 cm-1 et d'autre part entre 6000 et 6500 cm-1 et ces spectres synthétiques devraient être utiles pour différentes applications (pollution, astrophysique).

  • Titre traduit

    Infrared spectrum of H₂S in the 4 μm et 1. 6 μm spectral regions : line positions and intensities


  • Résumé

    A careful analysis of the H₂S spectrum in the 4 x 10-6 m and 1. 6 x 10-6 m spectral regions (High resolution Fourier transform spectra) has led to a complete and precise set of rotational energy levels of the two triads of interacting vibrational states: {(020), (100), (001)} and {(210), (111), (012)} for the main isotopic species of hydrogen sulfide. Moreover a large number of experimental intensities has been obtained. For each triad of interacting states a least squares fit on the experimental energy levels has provided us with a precise set of vibrational energies and rotational and coupling constants. In the same way from the experimental line intensities it has been possible to determine the transition moments of the bands appearing in he studied spectral regions. Finally a complete spectrum of natural hydrogen sulfide has been computed between 2150 and 2950 cm- 1 and between 6000 and 6500 cm-1 and this synthetic spectra should be useful for different applications.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (45 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 43-45

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)167
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034502
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.