Étude de protéines et de séquences DNA impliquées dans la réplication du génome mitochondrial chez Xenopus laevis

par Bernard Mignotte

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Jean-Claude Mounolou.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Francis Quétier.

Le jury était composé de Jean-Claude Mounolou, Francis Quétier, M. Barat-Gueride, M. Renaud, Michel Duguet, Simon Litvak.

Les rapporteurs étaient Michel Duguet.


  • Résumé

    Chez les vertébrés, la seule longue région non-codante du DNA mitochondrial porte l'origine de réplication du brin H et, en aval de celle-ci, des sites où l'élongation est susceptible de s'arrêter. La présence de ces signaux conduit à l'existence de formes réplicatives relativement stables : les D-loops. Les propriétés de cette région suggèrent qu'elle intervient, par l'intermédiaire d'interactions protéine-DNA, dans le contrôle de la réplication et de la transcription. Cette thèse est une contribution à l'étude des séquences de DNA et des protéines impliquées dans ces interactions. La comparaison entre espèces des séquences de cette région non-codante fait apparaître une variabilité d'ensemble et des propriétés physiques conservées localement. Ces dernières pourraient constituer des signaux de reconnaissance pour des protéines spécifiques. Une démarche indépendante permet d'isoler des mitochondries les protéines affines du DNA. Des protéines montrant une affinité particulière pour les séquences de la région non-codante ont bien été mises en évidence. Parmi les autres protéines mitochondriales affines du DNA, nous en avons purifié et étudié deux. L'une, appelée mtDBP C, s'associe préférentiellement aux molécules surenroulées quelle que soit leur séquence. En présence de topoisomérase I, elle introduit des supertours dans une molécule de DNA plane et inhibe le relâchement du surenroulement négatif. Elle serait un composant structural du nucléoïde mitochondrial. L'autre protéine, appelée mtSSB, est associée au simple-brin déplacé des D-loops. Elle se lie préférentiellement et coopérative­ ment au DNA simple-brin. Son affinité est plus grande pour les polynucléotides riches en pyrimidines. Sa composition en acide­ aminés et ses propriétés suggèrent qu'elle est similaire aux protéines SSB décrites chez les procaryotes. Elle peut stimuler l'activité de la DNA polymérase gamma. Cette protéine aurait deux fonctions contribution à l'élongation du brin de DNA néosynthétisé et stabilisation des structures D-loops.

  • Titre traduit

    Study of proteins and DNA sequences involved in the replication of the mitochondrial genome of Xenopus laevis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (181 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 161-181

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)163
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034498
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.