Étude du gène de la tyrosine hydroxylase : séquences des ADNc TH de rat et d'homme : diversité moléculaire et fonctionnelle des ARNs messages TH

par Brigitte Grima

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Jacques Mallet.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Jean-Luc Rossignol.

Le jury était composé de Jacques Mallet, Anne Devillers-Thiery, Jean-Luc Rossignol, M. Hamon, Philippe Dessen.

Les rapporteurs étaient Anne Devillers-Thiery.


  • Résumé

    L'enzyme Tyrosine Hydroxylase (TH) catalyse l'étape limitante de la voie de synthèse des catécholamines. Un clone ADNc TH complet a été obtenu à partir de la lignée cellulaire de rat PC12. L'analyse de la séquence codante de ce clone suggère que la protéine peut être séparée en deux domaines distincts : le domaine NH2 terminal dans lequel ont été identifiés les résidus phosphorylables qui intervient dans la régulation de l'enzyme et le domaine COOH terminal qui contient le site actif. Ce dernier présente une homologie très importante avec deux autres hydroxylases (phénylalanine hydroxylase et tryptophane hydroxylase) qui fonctionnent de manière similaire. Cette famille de protéines pourrait être issue d'un gène ancestral commun. L'extrémité 5' du gène nucléaire TH de rat a été analysée. Elle contient la séquence "TATA box'', ainsi que des motifs consensus caractéristiques des gènes régulés par les glucocorticoides et par l'A P cyclique. Trois clones ADNc humains ont ensuite pu être isolés à partir d'une banque de phéochromocytome par hybridation croisée avec la sonde de rat. Ils contiennent l'extrémité poly (A+) et sont identiques dans leurs parties centrales et 3' terminales. Cependant, des séquences différentes ont été observées dans leur extrémité 5'. Ces divergences sont probablement liées à des variations des sites d'épissage et permettent de traduire trois protéines distinctes dont l'une s'aligne parfaitement avec celle du rat. Les proportions relatives de ces trois ARNs ont été analysées par hybridation avec les trois sondes ADNc dans la glande médullosurrénale, la substance noire et le locus coeruleus. Leur expression varie selon les tissus étudiés. Ces différences peuvent avoir des conséquences fonctionnelles importantes puisque trois formes enzymatiques distinctes peuvent être codées par ces ARNs. Ce mécanisme pourrait ainsi représenter un nouveau mode de régulation de synthèse des catécholamines.

  • Titre traduit

    Analysis of tyrosine hydroxylase gene


  • Résumé

    Tyrosine Hydroxylase (TH. E. C. 1. 14. 16. 2) in the rate limiting enzyme in the synthesis of catecholamines. A full length TH cDNA clone has been isolated from a rat PC12 library. The analysis of the coding sequence reveals that TH is composed of two distinct domains: the amino terminal domain which contains phosphorylable residues and the carboxy terminal, part that performs the enzymatic reaction. The latter shows a strong homology with two other hydroxylases (Phenylalanine Hydroxylase and Tryptophane Hydroxylase) which share many commun features. This protein family could have evolved from an ancestral common gene. The 5'end of rat TH nuclear gene as Pen analysed. It contains a "Tata Box'', and consensus sequences identified in glucocorticoides and AMP cyclique regulated genes. Three human cDNA clones have been isolated from a pheochromocytoma library by crosshybridization with the rat probe. They extend to the poly(A-) tail residues and are identical in their central and 3'regions. However, They were found to diverge at their 5'ends. Consequently, three distinct proteins can be generated. One of them is completely homologous to rat TH. These differences involve probably alternative splicing events. The relative amounts of these three RNAs have been analysed by hybridization with the three cDNAs probes in adrenal gland, substantia nigra and locus coeruleus. Their expression seems to be tissue specific. Owing to the coding properties of the three mRNA. S. This specificity could have physiological consequences. This mechanism could represent a novel mode of regulating catecholamine levels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (105 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 99-105

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)155
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034492
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.