Étude chimique et radiochimique de la partie superficielle d'encroûtements polymétalliques d'origine marine

par Didier Franck

Thèse de doctorat en Chimie nucléaire

Sous la direction de Robert Guillaumont.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse présente l'étude chimique et radiochimique de huit encroûtements polymétalliques provenant des océans Atlantique et Pacifique. L'objectif de ce travail était de tester l'hypothèse de "système clos" dans le cadre des études géochronologiques réalisées sur ces concrétions. L'étude radiochimique en couches très fines montre que, parmi les isotopes des familles radioactives naturelles, seuls les radiums et radon présentent des profils interprétables en terme de diffusion. Les analyses chimiques réalisées pour une trentaine d'éléments indiquent que les gradients qui apparaissent en fonction de la profondeur sont liés à des variations des conditions de croissance des encroûtements et non à des phénomènes de diffusion. Seuls Sb, W et Mo présentent des profils qui pourraient correspondre à des phénomènes de post-incorporation. En conséquence, si ce travail confirme la validité des méthodes de datation, l'utilisation des dépôts polymétalliques comme témoins de l'histoire géochimique des grands fonds océaniques pour les millions d'années passées pourrait être limitée par des mobilités post-génétiques de certains éléments.

  • Titre traduit

    Chemical and radiochemical study of the surficial part of manganese crusts from marine origin


  • Résumé

    This thesis reports the chemical and radiochemical studies of eight polymetallic crusts from Atlantic and Pacific oceans. The purpose of this work was to test the hypothesis of "closed system" related to the geochronological studies performed on these deposits. Radiochemical studies show that among the U-Th decay family isotopes, only the radium and radon daughters follow a diffusion-type profile within the oxide depth. Most of the gradients displayed by the chemical elements are rather due to changes in the growing conditions than to diffusion except for Sb, W and Mo which exhibit a post-incorporation like profile. The growth rates deduced from U-Th series disequilibrium are thus confirmed, however, the crusts are not considered as a "closed system" against sea-water.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (177 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 135-140

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)144
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.