Implication d'Erwinia sp. Dans une pourriture molle de Cichorium intybus L. Au forçage

par Elisabeth Bouvard

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Phytopathologie

Sous la direction de Monique Lemattre.

Soutenue en 1987

à Paris 11 .

Le président du jury était Alain Coléno.

Le jury était composé de Monique Lemattre, Alain Coléno, Gilbert Bompeix, Yves Brygoo, A. Kobilinsky.

Les rapporteurs étaient Alain Coléno, Gilbert Bompeix.


  • Résumé

    The bacterial flora isolated from chicory rot during forcing was characterized. Typical well-known symptoms as well as atypical symptoms encountered during present studies, were investigated on roots and chicons. Isolates were mainly related to Erwinia carotovora subsp. Atroseptica. They formed an homogeneous group from a biochemical point of view and an heterogeneous one with respect to their serological characteristics. Methods for assessing pathogenicity of the isolated bacterial strains were tested on whole plants during forcing and also on isolated organs in order to deter­ m ne the effect of the physiological stage of plants, of inoculum level and of modes of inoculation. The life cycle of bacteria was investigated by studying the penetration in plant tissues of spontaneous and artificial E. C. A. Inocula; the inoculation of strains during the vegetative growth of C. Intybus did not lead to expression of bacteriosis. Inoculations during forcing produced much variable results which were especially dependent on temperature. Observations of bacteriosis in most of the experimental control lots suggest that Erwinia was potentially present in all roots during forcing: this bacteriosis is an opportunistic disease. The use of a chemical (copper sulphate in the form of Bordeaux mixture) able to modify the bacterial flora both qualitatively and quantitatively, indicated that E. C. A. Could possibly penetrate into plants during vegetative growth. It also demonstrated the presence of bacterial infection in leaf residues (left after harvesting of roots) which accounts for subsequent rot during forcing. The study of the influence of some agro-climatic factors on disease expression showed that previous growing conditions of roots (nitrogen fertilization in the field) were positively correlated to chicon mortality, and that the disease expression was highly dependent on the conditions of root storage and forcing temperature


  • Résumé

    La Flore bactérienne isolée de pourritures sur endives au forçage a été caractérisée. L'investigation a porté sur des symptômes typiques connus et sur des symptômes nouvellement étudiés (sur racines et sur chicons). Les isolats s'apparentent surtout à Erwinia carotovora variété atroseptica. Ils forment un groupe homogène sur le plan biochimique et hérérogène par leurs caractéristiques sérologiques. Des méthodes d'évaluation du pouvoir pathogène des souches bactériennes isolées ont été testées sur plantes entières en cours de forçage et sur organes isolés ; l'incidence du stade de développement de la plante, du niveau d'inoculum et du mode d'inoculation sont étudiés. Le cycle de la bactérie a été abordé par l'étude de la pénétration d'un inoculum à E. C. A. Spontané et artificiel ; l'inoculation des souches durant la phase de végétation de C. Intybus n'aboutit pas à l'expression de la bactériose. Les inoculations en cours de forçage donnent des résultats très variables et surtout dépendants de la température. L'observation de la bactériose dans la plupart des lots témoins expérimentaux permet de conclure à la présence potentielle d'Erwinia dans toutes les racines au forçage : la bactériose à Erwinia est une maladie opportuniste. L'utilisation d'un agent chimique (sulfate de cuivre sous forme de bouillie bordelaise), pouvant modifier qualitativement et quantitativement la flore bactérienne, semble indiquer une possibilité de pénétration d'E. C. A. Au stade végétatif et permet de montrer la présence d'un potentiel infectieux important au niveau des bases foliaires résiduelles après récolte ce potentiel étant responsable de la pourriture ultérieure pendant le forçage. L'étude de quelques facteurs agro-climatiques sur l'expression de la maladie montre que le passé agronomique de la racine (notamment de la fumure azotée au champ) est corrélé positivement à la mortalité des chicons, et que les conditions de conservation des racines ainsi que la température de forçage sont déterminantes pour l'expression de la maladie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (185 p., 59 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., 15 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)95(1)
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)95(2)
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034433
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034434
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.