Étude du mécanisme d'action de l'acide réinoïque : effet sur les protéines kinases dépendant de l'AMP cyclique au cours de la différenciation de cellules de carcinome embryonnaire

par Ariane Plet

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Danièle Evain-Brion.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Bernard Rossignol.

Le jury était composé de Bernard Rossignol, Danièle Evain-Brion, Wayne F. Anderson, José M. Saez, Jean-Claude Job.

Les rapporteurs étaient Wayne F. Anderson, José M. Saez.


  • Résumé

    Les cellules de tératocarcinome offrent un système in vitro d'étude du développement embryonnaire précoce. L'acide rétinoïque (AR), un dérié de la vitamine A, permet aux cellules de se différencier et augmente leur sensibilité à l'AMPc. Il semble donc que les protéines kinases dépendant de l'AMPc (PK. A) soient importantes dans le mécanisme de cette différenciation. Les PK. A ont été mesurées par leur activité kinasique (phosphorylation dépendante de l'AMPc, d'un substrat exogène) et par le marquage spécifique des sous-unités régulatrices au 8-azido-P32-AMPc. Le travail présenté ici a permis de montrer la localisation intracellulaire des PK. A variant d'un compartiment cellulaire à l'autre, et d'une lignée de cellules indifférenciées à une autre. Ces variations sont peut-être liées au stade de développement dans lesquels se trouvent les lignées en comparaison avec les différents stades de l'embryogénèse. L'AR, agent pouvant induire plusieurs types de différenciation selon la lignée et l'environnement cellulaire, agit de façon séquentielle sur les PK. A dans les différents compartiments cellulaires. L'AR provoque en 4 heures une diminution des PK. A nucléaires. Cet effet pourrait être un des mécanismes de l'induction des différenciations. Dans les 18 premières heures les PK. A membranaires sont modifiées probablement par des translocations à partir d'un autre compartiment cellulaire. Et ces modifications membranaires sont spécifiques du type de différenciation induit. A partir de 2-3 jours apparaissent des variations des FK. A au niveau cytosolique. Le traitement par le phorbol ester de cellules différenciées in­ duit des modifications très rapides des PK. A aux niveaux des membranes et du cytosol. Ces modifications vont en sens opposés à celles observées pour la protéine kinase dépendant du calcium et des phospholipides, PK. A. L'AR, introduit en même temps que le phorbol ester, inhibe les effets du phorbol ester sur les PK. A. Ces résultats suggèrent l'existence d'une interaction entre les systèmes dépendant des PK. A et ceux dépendant des PK. C.

  • Titre traduit

    Study on the mechanism of action of retinoic acid. Effect on cyclic amp-dependent protein kinases with differenciation of embryonal carcinoma cells


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (145 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 57-70

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)87
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034425
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.