Identification de sept protéines ribosomiques impliquées dans le contrôle de la fidélité de la traduction chez un Eucaryote : le champignon Podospora anserina

par Michèle Dequard-Chablat

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Marguerite Picard.

Soutenue en 1987

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .

Le président du jury était André Adoutte.

Le jury était composé de André Adoutte, Joël Bégueret, Régis Mache, Jacques Ninio, Marguerite Picard.

Les rapporteurs étaient Joël Bégueret.


  • Résumé

    Chez le champignon Podospora anserina, plus de 200 mutations altérant le contrôle de la fidélité de la traduction ont été isolées par divers cribles. Les mutations qui augmentent le taux d'erreurs de traduction se localisent dans 7 gènes appelés "suppresseurs" et celles qui augmentent la précision de la traduction appartiennent à 8 ou 9 gènes "antisuppresseurs". Des études biochimiques ont montré qu'au moins certaines d'entre elles altèrent les ribosomes cytoplasmiques. L'analyse électrophorétique des protéines ribosomiques d'environ 80 mutants a permis de mettre en évidence des altérations dans 7 protéines ribosomiques appartenant à la sous unité 40S. Nous avons ainsi pu conclure que les gènes su3, su12, AS1, AS6, AS9, et vraisemblablement SU11, sont les gènes de structure des protéines ribosomiques S1, S7, S12, S19, S9 et S8, respectivement. Un autre gène, AS3, pourrait correspondre au gène d'une enzyme de modification de la protéine S29, ou d'un autre composant du ribosome. De même, le gène AS7 pourrait coder pour une enzyme modifiant une protéine ou l'ARN 16S de la petite sous unité ribosomique. Enfin, trois des gènes restants pourrait correspondre aux gènes de structure de facteurs d'élongation ou de terminaison. Par ailleurs, l'analyse physiologique de ces mutations suggère un rôle du taux d'erreurs de traduction au cours de la différenciation et plus précisément de la reproduction sexuée. Enfin, nos résultats suggèrent que des mutations qui augmentent ou qui diminuent la précision de la traduction peuvent affecter le même gène. Cette situation est unique dans la mesure où chez la bactérie Escherichia coli, où le contrôle ribosomique de la fidélité de la traduction a été le mieux étudié, les deux types de mutations altèrent des gènes distincts.

  • Titre traduit

    Identification of 7 ribosomal proteins involved in the translational accuracy control in eukaryote : the fungus podospora anserina


  • Résumé

    In the fungus Podospora anserina, more than 200 mutations which alter the control of translational accuracy have been isolated by various screening procedures. The mutations which increase the error level of translation are localized in 7 genes called "suppressor", and the mutations which increase the accuracy of translation map in 8 or 9 "antisuppressor" genes. Biochemical studies have shown that at least some of these mutations alter the cytoplasmic ribosomes. The electrophoretical analysis of the ribosomal proteins from about 80 mutants allowed to show alterations in 7 ribosomal proteins belonging to the 40S subunit. We have thus been able to conclude that the genes su3, su12, AS1, AS6, AS9 and very likely su11, are the structural genes for the ribosomal proteins S1, S7, S12, S19, S9 and S8, respectively. Another gene, AS3, could be a gene for an enzyme modifying the ribosomal protein S29, or another component of the ribosome. Similarly, AS7 may code for an enzyme which modify a 40S protein or the 16S RNA. Finally, three of the remaining genes could correspond to structural genes for elongation or termination factors. Moreover, the physiological analysis of these mutations suggest that the error rate in translation might have a role during differentiation, especially sexual reproduction. At last, we have indications that mutations increasing or decreasing the translational accuracy may affect the same gene. This situation is unique since, in the bacteria Escherichia coli, where the ribosomal control of translational accuracy was the best studied, the two kinds of mutations alter distinct genes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (246 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 140-174 et 234-237

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)85
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034423
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.