Spectrométrie pulsée de R. Q. N. Et contribution à l'étude de la phase incommensurable de β-ThBr4

par Achille Christides

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Lucien Guibé.

Soutenue en 1987

à Paris 11 .

Le jury était composé de Lucien Guibé.


  • Résumé

    On décrit la réalisation d'un spectromètre pulsé informatisé effectuée à partir d'un montage antérieur dont les performances ont été améliorées. Cette réalisation se situe dans la perspective de l'extension des possibilités de recherche du service de R. Q. N. Et s'intègre dans un ensemble informatisé assurant le traitement des données expérimentales et une automatisation des mesures. Le spectromètre réalisé est entièrement transistorisé et couvre une gamme de fréquences s'étendant de quelques centaines de kilohertz à 60 MHz. Les circuits sont à large bande à l'exception d'un circuit accordable réducteur de bande passante destiné à éviter la saturation du récepteur par le bruit aux gains élevés et du Circuit Oscillant principal. Il en résulte à ce niveau une réduction du nombre des réglages nécessaires et une simplification dans l'utilisation de l'ensemble. Les progrès réalisés concernent le taux de réjection de la porte analogique (> 60 db jusqu'à 80 MHz)- l'augmentation de la fréquence maximale de fonctionnement (80 MHz pour la porte et le récepteur, 60 MHz pour l'émetteur)- la puissance d'émission (100 W) et le temps de récupération du récepteur (15 µs en l'absence du Circuit Oscillant contenant l'échantillon. Ce spectromètre a été utilisé pour l'étude de la phase incommensurable de ThB4. Les études antérieures sur ce produit avaient été effectuées avec un spectromètre à superréaction dont les limitations pour l'étude de la forme des raies sont connues. Avec le spectromètre pulsé la nature de la raie de résonance large fournie par l'échantillon dans la phase incommensurable a été confirmée; dans la gamme de température étudiée dans ce travail (77-95K), la raie reste sensiblement symétrique (indiquant une modulation sinusoïdale simple de la structure cristalline). L'étude de T1 montre la forte relaxation nucléaire au voisinage de la transition de phase en relation avec les fluctuations associées à la condensation du "mode mou" responsable de la transition.

  • Titre traduit

    Investigation of the β-ThBr4 incommensurate phase by pulsed N. Q. R. Spectrometry


  • Résumé

    We describe the realization of the radio-frequency sections of a pulsed and computerized N. Q. R. Spectrometer, the design of which is derived from a system existing at the Laboratory. The performances were improved and the design made with a view to increase the versatility of the N. Q. R. Research Group facilities. The all solid-state spectrometer can be operated from a few hundred hertz up to 60 MHz. Circuits are wide-band except for the tank circuit and a tunable pass-band circuit provided to reduce the amplified noise level; as a result adjustments when operating the system are minimized and phase shift problems are eliminated. The rejection ratio of the analogic gate is increased and still 60 db at 80 MHz. The transmitting power stage, also transistorized, can deliver one hundred watts up to 60 MHz time 15 µs. The receiver pass-band is 80 MHz and its recovery when the high-Q tank circuit is not connected. The spectrometer has been used for investigating the incommensurate phase of ß-ThBr4 below 96 K. As compared with previous measurements made with a SRO spectrometer of poor re­ solution as line shape studies are considered, this series of investigations brings new pieces of information about the actual shape of the broad bromine N. Q. R. Line observed in the incommensurate phase below 96 K. In the range of temperature investigated so far (77-96 K), the line remains quite symmetrical with respect to its center frequency suggesting that the modulation is of the sine plane wave type. Investigation of the relaxation time, T1, shows a strong relaxation near the phase transition temperature quite probably related to the soft mode condensation at the transition temperature

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (113 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 111-113

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)68
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-034411
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.