Sélection récurrente chez le blé : bilan d'un cycle

par Jocelyne Kervella

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Amélioration des plantes

Sous la direction de Yves Demarly.

Soutenue en 1987

à Paris 11 .

Le président du jury était Yves Demarly.

Le jury était composé de Yves Demarly.


  • Résumé

    Ce travail a été entrepris dans le cadre d'un programme qui applique les principes de la sélection récurrente (base génétique large, nombre de générations d'autofécondation réduit, intensité de sélection faible, intercroisement des individus sélectionnés) à l'amélioration d'une population de blé pour la création variétale. Il consiste en un bilan du premier cycle de sélection : les valeurs génotypiques de 52 lignées de la population de départ, et 52 lignées de la population issue du premier cycle, sont prédites à partir d'un modèle linéaire mixte, en utilisant le Meilleur Prédicteur Linéaire Sans Biais (BLUP). La comparaison de ces valeurs montre une évolution favorable de la valeur moyenne de la population pour les caractères sélectionnés (sensibilité à la rouille brune, hauteur, rendement et critères de qualité technologique) et certains caractères non directement sélectionnés (précocité, verse, nombre d’épillets stériles par épi). On observe des transgressions favorables pour certaines composantes du rendement et la performance au test ZELENY mais la variabilité génétique tend à diminuer pour presque tous les caractères. Du matériel plus performant que le matériel de départ a donc été produit à l’issue de ce premier cycle, mais le sélectionneur aura plus de difficultés à discriminer les lignées les plus intéressantes au sein de la population. Les corrélations entre caractères évoluent, facilitant la sélection conjointe pour le rendement et pour la qualité, mais renforçant les antagonismes entre les composantes du rendement. Les facteurs limitant le rendement changent : chez les parents, le nombre de graines par épi est déterminant, en raison de problèmes de fertilité. Après l’intercroisement, c’est la phase de remplissage du grain qui devient prépondérante. La sensibilité aux rouilles noire et brune et à la verse, limitant fortement le rendement dans la population PAO, perdent de leur importance dans la population PA1. Cette évolution doit être prise en compte dans le calcul de l’index de sélection, pour ne pas limiter le progrès à long terme pour le rendement.

  • Titre traduit

    Recurrent selection in wheat : results after one cycle


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (85-5 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 1-5

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1987)58
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.