Autoportraits de Sofonisba Anguissola, Angelica Kauffmann et Eleanor Antin et leur inscription dans l'histoire de l'art

par Thérèse Saint-Gelais

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Gilbert Lascault.

Soutenue en 1987

à Paris 10 .


  • Résumé

    Partant du fait que l'autoportrait est un genre que les femmes artistes ont privilégié, principalement Sofonisba Anguissola, Angelica Kaufmann et Eleanor Antin, nous nous serons demande si, parce qu'il leur était difficile de prendre place dans l'histoire, l'autoportrait ne figurait pas comme représentant singulier de la contribution des femmes artistes dans l'histoire. Présentant l'histoire de l'art des femmes qui s'est écrit jusqu'à maintenant, nous nous situerons par rapport à cette histoire relevant les pièges qu'une telle histoire peut comporter mais ses intérêts aussi, du fait qu'elle considère spécialement un type donne de productions. Chaque temps dans l'histoire comporte des particularités, chaque artiste, chaque œuvre également; aussi nous essaierons de situer l'artiste, et son œuvre dans son contexte, demeurant consciente néanmoins que notre regard actuel a le désavantage de toujours se faire sentir, mais cet avantage aussi d'avoir un recul face aux artistes, aux œuvres. La représentation de l'artiste dans l'œuvre, sa manière de figurer, ses traits, ses mises en scène constituant nos intérêts premiers, nous privilégierons la lecture des œuvres, en fait des autoportraits, pour aborder, comprendre et exprimer des contributions particulières. De la ressortiront des particularités singulières et des façons de prendre (ou non) place dans l'histoire.

  • Titre traduit

    Self-portraits by Sofonisba Anguissola, Angelica Kauffmann, and Eleanor Antin : their inscription in art history


  • Résumé

    Starting from the fact that the self-portrait is a genre that is privileged by women artists, and particularly by Sofonisba Anguissola, Angelica Kauffmann, and Eleanor Antin, we will try to see if, because it is difficult for women to find a place in history, the self-portrait figures as a singular representative of women artists contribution in history. We will present and take position relatively to the writing of women art history up to the present; we will indicate the traps that such an history contains, and try to see why it is specially interested in considering a given type of productions. Each time in history has its particularities, each artist, each work also; thus we will try to situate the artist and her work in her context, while being aware that our actual outlook has the disadvantage of always making itself felt, but the advantage also of a gain in perspective relatively to the artist and works. Our prime interest will be in the representation of the artist in her work, the manner in which she figures in it, her features, her settings. Our method will be to read the works, i. E. , the self-portraits in order to grasp, to understand and to express particular contributions from this should emerge singular particularities and ways in which one takes (or doesn’t take) a place in History.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (326 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.309-326

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7317

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-876
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-769
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/171
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.