Héros et roman de 1870 à 1914

par Pierre-Jean Dufief

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Louis Forestier.

Soutenue en 1987

à Paris 10 .


  • Résumé

    L'étude du héros dans le roman de 1870 à 1914 permet d'y repérer les constantes d'un imaginaire héroïque qui s'exprime notamment dans le récit d'épreuves initiatiques ou d'apothéoses; elle marque l'évolution des types psychologiques et sociaux successivement dotes du statut héroïque (le soldat, l'homme d'affaires, l'intellectuel, l'homme d'action). Les critères de la grandeur changent de 1870 à 1914; tour à tour sont valorisées la faiblesse, puis la force, la mobilité ou la sédentarité. L’image du héros est fonction du moment historique; elle dépend de celle de l'adversaire, du barbare qui menace la France et ses valeurs (barbare occidental: anglais ou allemand), barbare exotique d’Afrique ou d’Asie. ) Le roman emprunte parfois ses grands hommes à l'histoire. (Napoléon ou Boulanger). Valles, Zola pensent qu'avec l'avènement de la république, régime égalitaire, le héros doit disparaître des œuvres romanesques; avec Barres ou Rolland, le héros redevient un modèle. La vogue du héros après 1895 marque une crise des valeurs humanistes défendues par la société libérale; le héros est alors souvent présenté comme un dictateur (Danrit, Barriere, Mauclair. ); il dédaigne la parole, le monde de la raison pour exalter les pulsions de l'instinct et de l'inconscient; il chante la race, les ancêtres; il méprise l'individu qui doit se sacrifier au groupe lors de guerres qui deviennent le ciment des peuples. L’analyse du héros de roman montre le désir de séparer ou de réunir littérature et réel. Les naturalistes taxent le héros d'immoralité; ils dénoncent les méfaits de l'imagination; France, Schwob et les symbolistes puis Proust considèrent que le monde imaginaire des héros de papier compense toutes les imperfections d'une réalité décevante. Le héros du roman sert de fil conducteur à une intrigue qui éclate dans les romans sans héros des naturalistes ou se ramifie dans les pléiades de Gobineau. Le personnage unique, réapparait dans le roman symboliste.

  • Titre traduit

    Hero, main character in the novel between 1870 and 1914


  • Résumé

    The study of the hero inside the novel from 1870 to 1914 endeavors to trace the perment features that manhood imagine distinctive of the heroic being: we find them in the relations of initiatory ordeals or apotheoses; it shows successive stages in the psychological and sociological characters endowed with the heroes status (the soldier, the business man, the intellectual, the adventurer) the criterionia of heroism change between 1870 and 1914; by turns, weakness and strength, mobility and sedentarity are most worthed. The distinctive features of the hero vary with the course of historical events; the model is too an answer to the adversary: the barbarian who threatens France and its way of life-occidental barbarian: English and German, exotic barbarian from Asia or Africa. Historical leaders as Napoleon or Boulanger do sometimes, appear in the novel. Vales or Zola think that the republican form of government, egalitarian in its roots will remove out of the novel the hero; Barres and Rolland use again the hero as model. The hero becomes fashionable after 1895: this is due to the crisis of humanism in the liberal society; he is then presented as a dictator (Danrit, Mauclair, Barriere), he despises speeches, the world of rational thinking to exalt innate impulses and unconscious forces, belonging to the group and to a race. The survey of the hero in the novel shows the wish to separate or unit litterature and real life. The naturalists charge the hero with immorality; Scwob, France and the symbolist, and Proust after consider that the imaginary world where "heroes made of paper" live in makes up for the failures of a deceiving reality. The principal character of the novel "hero du roman" leads the plot; the plots disappears in the naturalist novel with no main character, Gobineau's Pleiades do not follow a single plot; the unic character is back with symbolists and decadents, with France and his "intellectual" and later with Proust’s narrator.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (750 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 683-712. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7276

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-555
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-666
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.