Morphologie du bassin de l'Arno

par Édouard Gosseaume

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Bernard Bomer.

Soutenue en 1987

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le fleuve Arno (Toscane, Italie) unifie un domaine géomorphologique assez cohérent. Au nord du fleuve, l’Apennin septentrional est une moyenne montagne constituée de chainons parallèles séparés par des bassins intramontagnards villafranchiens. Au sud de l’Arno, les chaines sont plus basses et les bassins pliocènes plus amples. Les lourds chaînons de flysch restent pauvres en indices morphologiques. Le tracé du Reno et le coude de capture du Bisenzio sont le leg d'un ancien tracé plus méridional de la ligne principale de partage des eaux la ligne des plus hauts sommets portée au N. E. De la ligne de partage des eaux actuelle témoigne d'une antécédence. Les hauts bassins (Mugello, Casentino) sont bien découpes en terrasses pédogénisées à paléosols anciens. Le Valdarno est moins érodé: l'émissaire du Valdarno est tardif. Le bassin de Florence est le dernier né des bassins toscans, et très partiellement comblé: la plaine l'emporte sur les collines bordières. Le bassin le plus méridional, celui de la Valdichiana, est le seul à avoir connu la transgression pliocène; il n'a été annexé au bassin hydrographique de l’Arno qu'a l'époque historique. Les bassins pliocènes au sud de l’Arno ont été fragmentés par la tectonique post-pliocène: gradins du centre du bassin de l'Elsa, graben de la Valdera. La néotectonique est également responsable de la fragmentation du relief au nord du bas Arno en une mosaïque menue de reliefs peu élevés. Le delta de l’Arno, lui, a été entièrement construit par le fleuve. C’est sur cet héritage que s'exerce la dynamique actuelle, sous un climat qui subit l'influence de l'altitude (il est humide) et de la situation méditerranéenne (il y a une saison sèche d'été). Il existe des formes nombreuses de mouvements de terrain, accélérés par les façons culturales modernes, mais l'érosion reste moins importante que dans beaucoup de bassins d'autres fleuves italiens.

  • Titre traduit

    Morphology of the Arno basin


  • Résumé

    The Arno river in Tuscany (Italy) is the unifying factor of a fairly coherent geomorphological zone. To the North of the river the Septentrional Apennines are medium-height Mountains forming secondary chains separated from each other by intramontane villafranchian basins. To the south of the Arno, the ranges are lower and the pliocene basins more extensive. Scanty morphological evidence remains to be found in the heavy flysch ranges. The outline of the Reno and the elbow of capture of the Bisenzio are what are left from an older southern outline of the main line of divide. The crestline of the higher summits transferred to the north-east of the present divide remains as evidence of an antecedence. The higher basins (Mugello, Casentino) are sharply cut out into pedogenised terraces with earlier fossil soils. The Valdarno is less eroded: the effluent from the Valdarno appeared at a later date. The Florence basin was the very last of all the Tuscan basins to have been created, and has been partially filled in: the plain takes precedence over the encircling hills. The Southern most basin, that of the Valdichiana, was the only one to have been touched by the pliocene transgression: it was joined to the hydrographic basin of the Arno only during historical times. The pliocene basins south of the Arno have been fragmented by postpliocene tectonics: ledges in tiers in the middle of the Elsa basin, graben of the Valdera. The neotectonics was also the cause of the fragmentation of the relief to the north of the lower Arno into a mosaic of tiny patches with low reliefs. The delta of the Arno, itself, is entirely the work of the river. On this foundation the current dynamics is at work, in a climate affected by altitude - it is humid - and by the propinquity of the mediterranean-it has a dry summer season. There are numerous types of earth movements apparent, accelerated by modern agricultural methods, and here erosion is still less advanced than in many basins of other Italian rivers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (468 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.443-463.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7234

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-657
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 145
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.