Déficit budgétaire, déficit extérieur : la Nouvelle école de Cambridge en question

par Jocelyne Valere

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Françoise Renversez.

Soutenue en 1987

à Paris 10 .


  • Résumé

    L'objet de cette étude porte sur le phénomène de coexistence entre le déficit budgétaire du secteur public et le déficit extérieur. Comment la théorie a-t-elle intégré progressivement ces contraintes? L’intégration est d'abord passée par les politiques de stabilisation; les règles d'affectation mundelliennes étant le point de départ théorique de cette problématique, puisqu'elles conduisent à l'utilisation de politiques de "réglage" précis conjoncturel des déséquilibres internes et externes. Cette approche porte en elle de nombreuses restrictions. Pour dégager une logique d'ensemble de cette relation, il s'est avéré nécessaire de mettre en lumière les processus d'ajustement à partir des contraintes de financement et cela sous un angle dynamique, c'est à dire en incluant les interactions stock-flux. Une nouvelle dimension de la dynamique d'ajustement des déficits est donnée par la relation entre le taux de change et l'impact budgétaire au terme de ce deuxième volet de réflexion. La Nouvelle école de Cambridge apparait à l'issue de ce raisonnement comme une approche budgétaire de la balance des paiements, comportant une hypothèse cruciale sur le comportement de dépense et d'accumulation d'actifs du secteur privé. Les postulats d'une relation de cause à effet entre le déficit budgétaire et le déficit de la balance des paiements, remettent en cause les fondements mêmes de la stabilisation. Les conclusions neocambridgiennes débouchent sur de nouvelles règles de stabilisation en contradiction avec les principes mundelleiens.

  • Titre traduit

    Fiscal deficit balance of payments deficit : the New CambridgeSchool questioned


  • Résumé

    This is a study of the way that public sector deficit and balance of payments deficit coexist. How does theory progressively integrate those constraints? The first step of this integration is the study of stabilization policies. Mundellian assignment rules constitute the primar theorical focus, since they lead to the use of fine tuning policies of internal and external unbalances. This approach admits of several shortcomings, therefore, it has been necessary, to try to establish a general rule, concerning the relationship between public and external deficits. Adjustment processes are revealed by financing constraints, from a dynamic perspective, viz including stocks and flows interactions. This dynamic perspective can also be adopted by taking into consideration the relationship between the exchange rate and the fiscal impact. N. E. C. Appears at the end of this second step of this rationale, as a fiscal approach to balance of payments, with a major hypothesis about the private sector behavior concerning expenditure and assets accumulation. New stabilization principles which are at variance with mundellian principles are the outcomes of NEC's findings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (281 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 259-267. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7237
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.