Hagiogaphie Commingeoise, vie, légendes, représentations

par Annelise Dottin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Carol Heitz.

Soutenue en 1987

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le Comminges se situe dans les Pyrénées, entre Toulouse, le Gers, l’Espagne et l'Ariège. Un certain nombre de saints, martyrs pour la plupart, dont la vie se rattache à la période médiévale, y a un culte qui ne se rencontre que dans certains villages de la région. Les plus anciens sont relies aux invasions wisigothiques et à la persécution arienne (Saint Exupère - St Gaudens et sa mère Ste Quitterie) le plus grand nombre sera martyrisé par les Sarrasins (St Aventin - St Calix - St Cizy - St Frajou - St Gordien - St Marcurial - St Missolin - St Sabin - St Vidian). La dernière période où l'on rencontre des saints importants se situe au douzième siècle avec deux évêques : St Bertrand et St Ebons. Plusieurs saints, bien qu'ayant un rapport plus lointain avec le Comminges, y possèdent un culte très particulier : St Affrique, St Beat, St Germier, Bienheureux Garcia d'Aure, St Just et Pasteur, St Macaire, St Martory, St Raymond de Calatrava). Ces personnages ont été l'objet de représentations nombreuses à partir du 12e siècle jusqu'à nos jours (sculptures - fresques - vitrail - orfèvrerie - broderie. . . ) d'inégale qualité artistique, la représentation iconographique fait appel aussi bien à des artistes de renom qu'a un tailleur de pierre ou peintre du pays. Les ensembles les plus spectaculaires se situent au dernier quart du 12e siècle : le portail nord de St Just de Valcabrere, le tympan ouest de St Bertrand-De-Comminges, le portail sud de St-Aventin. Ils indiquent un atelier important travaillant sous l'influence des ateliers de St Sernin (la porte Miègeville) et du cloître de la Daurade (3e atelier) à Toulouse. Peu de représentations concernent les quatorzièmes et quinzièmes siècle. Le seizième siècle montre des œuvres aux aspects archaïsants voire populaires. Cette thèse vise à monter l'importance historique, artistique, religieuse et ethnographique de ces personnages souvent considérés comme mythiques et sans importance.

  • Titre traduit

    Hagiography of Comminges : life, legends, representations


  • Résumé

    Comminges is situated in Pyrenes, between Toulouse, Gers, Spain and Ariege. A lot of Holies (most of them are martyr) whose life takes place during middle age, has a worship which is find in some villages of the region. The most ancient are connected with wisigotic invasions and arian persecutions (St Exupère – St Gaudens and his mother Ste Quitterie) most of them were tormented by Saracen (St Aventin – St Calix – St Cizy – St Frajou – St Gordien – St Mercurial – St Missolin – St Sabin – St Vidian). The last period where we find important Holies is twelfth century, with two bishops: St Bertrand and St Ebens. Some Holies, we have no direct relations with Comminges, have there a very particular worship: St Affrique, St Béat, St Germier, Bienheureux Garcia d’Aure, St Just et Pasteur, St Macaire, St Martory, St Raymond de Calatrava). These people were often represented from twelfth century to nowadays (sculptures – paintings – Fresco – stained – glass window – jewellery - ambroidery…). Of inequal artistic quality, the iconographic representation is made as much as famous artists than stone-cutter or painter of the region. The most interesting whole is dated from last quarter of twelfth century: north gate of St Just de Valcabrère, west tympanum of St-Bertrand-de-Comminges south gate of St-Aventin. They show an important workshop, working under influence of workshop of St Sernin (Miègeville door) and cloister of la Daurade (third Workshop) in Toulouse. We find only few representations during fourteenth an fifteenth century. The sixteenth century shows with archaic even popular aspects. This thesis wants to show historic, archeologic, artistic, religious and ethnographic importance of these people who were often looked like mythic or unimportant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (775 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.732-773.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T7227

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/466
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.