Musique byzantine : tradition orale et tradition écrite (XVIIIe XXe siècles)

par Dimitrios Giannelos

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Iégor Reznikoff.

Soutenue en 1987

à Paris 10 .


  • Résumé

    Dans ce travail, une étude a triplé titre de la Musique Byzantine a été entreprise : 1) Etude paléographique de manuscrits et traités anciens, 2) Etude sur le terrain dans différentes régions de la Grèce sur des survivances aujourd’hui de l’ancienne tradition orale, 3) Etude sur l’évolution moderne de la Musique Byzantine. L’aspect principal de ce travail de recherche (la 1ere partie de l’étude) est de tracer les grandes lignes de divergence entre les chercheurs grecs. Mes propres recherches, du point de vue théorique, sont basées sur des ouvrages consacrés à la Musique Byzantine qui ont été publiés depuis un siècle et demi. Ainsi, je me penche surtout sur la « ligne traditionnelle » grecque et sur les travaux occidentaux. En deuxième partie, je procède à des comparaisons d’un seul chant qui existe dans tous les 8 modes de l’Otoechos ce qui me donne la possibilité d’observer toutes ses particularités d’exécution. A ce propos, j’ai demandé à tous mes informateurs de chanter à partir de la même partition. Parmi les 11 chantres recrutés, j’en ai retenu 6 en raison de leur différence de style : 2 venaient du Mont-Athos, un autre de la Thrace-orientale, un autre encore de la Salonique et les 2 derniers d’Athènes. Les enregistrements ont été transcrits sur portée et présentés sur des grands tableaux parallèlement avec des versions provenant de manuscrits anciens et d’ouvrages imprimés en notation byzantine. Ce procédé m’a paru bon en ce qu’il donne une idée plus ou moins précise du cheminement dans le temps du chant qui est l’objet de mon étude. La comparaison des deux parties (théorique et pratique) m’a permis de rendre clair deux points entre autres a)que les différences qui séparent les écoles de musique byzantine aujourd’hui en Grèce, ne sont pas aussi importantes et profondes qu’apparaissent à travers les discours et écrits théoriques des représentants de ces écoles ; b) la confusion sur laquelle reposent ces divergences.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (265 f.-non paginé)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut de recherches sur Byzance, l'Islam et la Méditerranée au Moyen Age. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 7209

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-722
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 89-680
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.