Analyse des décalages entre niveau intellectuel et rendement scolaire : recherche des facteurs explicatifs

par Colette Jourdan

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de René Zazzo.

Soutenue en 1987

à Paris 10 .


  • Résumé

    Une recherche expérimentale a été conduite sur le thème des facteurs explicatifs des décalages existant, chez certains enfants, entre leur rendement scolaire prédit d'après leur niveau intellectuel et leur rendement observe. 315 élèves de cours moyen première année (âge moyen : 9;10) ont passé l'échelle collective de niveau intellectuel (ecni). Leurs notes scolaires en français et en mathématiques ont été relevées. Trois groupes d'enfants ont été sélectionnés (n 49) selon leur classement a l'ecni et d'après leurs notes scolaires: en sous-rendement, en sur-rendement et sans décalage. Ces enfants ont été examines individuellement. Les instruments utilises visaient deux objectifs: - trois épreuves (nemi, lecture silencieuse et test de mathématiques) avaient pour but d'éprouver et d'expliquer les résultats ayant permis la sélection des enfants; - sept instruments (freinage volontaire, double barrage, rorschach, entretiens avec l'enfant, avec ses parents, questionnaire à l'enseignant, technique de portrait) avaient un statut purement explicatif. Pour ces dernières épreuves, les comparaisons intergroupes révèlent certaines différences significatives. Par exemple, par rapport aux autres groupes, les enfants en sur-rendement ne se démobilisent pas même si un test est long; ils utilisent mieux leurs capacités intellectuelles; ils consacrent un temps assez long à leurs devoirs et s'autoévaluent mieux. Le fait qu'on relève un parallélisme entre enfant en sous- et en sur- rendement et, réciproquement, mauvais et bon élève nous amène à nuancer ces résultats. Des équations de régression conduites sur la population initiale permettent de constater que le nombre d'enfants sélectionnés en sous- et en sur-rendement est fonction du procédé mathématique employé et du sexe de l'enfant. De plus, si la fréquence sélectionnée est proche en lecture et en mathématiques, les enfants en sous-rendement sont toujours plus nombreux que ceux sélectionnes en sur-rendement. La conclusion de ce travail présente des indications permettant de remédier aux limites de cette recherche.

  • Titre traduit

    Intellectual level - academic achievement : discrepancy analysis


  • Résumé

    The purpose of this study was to explain discrepancy of actual academic achievement from predicted value based on intellectual level. 315 fourth-grade children (mean chronological age - 9 years; 10 months) were assessed with the Benedetto group intelligence scale (ecni). Children's marks in French and mathematics were also gathered. Three groups (n=49) have been selected according to ecni and academic ratings: under-achievers, over-achievers and without discrepancy. The tools used in this research (ten tests) aimed : (a) to confirm and explain the ecni and academic results i. E. Marks (nemi- an individual intelligence test; reading and mathematics achievement tests); (b) to explain observed discrepancy (two tests of control, Rorschach test, child and parents interviews questionnaire for teachers, psychological portrait technique). The results revealed some significant differences. For example, in comparison with the other groups, over-achievers do not demobilize even the test is very long; they do the best of their intellectual abilities; they work a longer time for lessons and they assess themselves better. The parallelism between over- achiever and good pupil and moreover, between under-achiever and bad pupil requires to express delicate shades of thought into this results. Regression equations realized on the total sample (n=315) point out that the number of under-achievers and over-achievers is related to method employed to select them and to the sex. If the frequencies in reading and mathematics are nearly usual, under-achievers are always more numerous than over-achievers. Some advices to go beyond the present research limits are presented in the conclusion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (262 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.182-195

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 7166
  • Bibliothèque : Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1987/JOU

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFL 200463/1987/3
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-22
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 87-514
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.