Le G. R. E. C. E. (groupement de recherche et d'études sur la civilisation européenne) de 1968 à 1984 : doctrine et pratique

par Anne-Marie Duranton-Crabol

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de René Rémond.

Soutenue en 1987

à Paris 10 .


  • Résumé

    Le G. R. E. C. E. A été fondé en 1968 par des jeunes gens appartenant à la génération de la guerre d'Algérie et issus de l'extrême droite. Son ambition d'être un "laboratoire d'idées" a été favorisée par la conjoncture historique : l'inquiétude provoquée par les désordres de l'après-mai 68 lui attira la sympathie de nombreux universitaires; après la disparition du général de Gaulle, la période de l'occupation vint à être examinée avec moins de sévérité. Ainsi le message racio-elitiste dont le G. R. E. C. E. était porteur a-t-il obtenu, entre 1975 et 1979, une audience dépassant largement les cercles de la droite radicale. Ce succès doit beaucoup à la personnalité et à la culture d’Alain de Benoist. Leader le plus connu de la nouvelle droite, celui-ci a œuvre a la formation d'une "nébuleuse" composée d'intellectuels qui, sans être nécessairement d'accord avec toutes ses conclusions, se reconnaissent dans les analyses et dans les références du g. R. E. C. E. . Son inspiration s'est étendue au monde politique français des années soixante-dix, singulièrement la droite giscardienne; elle rayonne au-delà des frontières. Le débat de presse de l'été 1979, qui a valu au G. R. E. C. E. Toute sa notoriété, a également amorce le déclin de son influence. Les élections de 1981, en suscitant dans sa mouvance le besoin d'une action plus directement politique, ont contribué à diviser ses militants. Pourtant la nouvelle droite restera dans l'histoire, pour avoir contribué à fluidifier les frontières entre droite et extrême droite et pour avoir constitué le cœur d'un durable réseau de relations.

  • Titre traduit

    G. R. E. C. E (research group for the study of European civilization) 1968-1984 : its doctrine and practice


  • Résumé

    G. R. E. C. E. Was founded in 1968 by young men belonging to the generation of the Algerian war and politically originating from the extreme right. Its aim of being a think tank was facilitated by the prevailing historical circumstances: the fears arising from the disorders that followed May 1968 brought them the support of many academics; after de Gaulle’s death, the occupation period came to be interpreted in a less hostile way. Thus, between 1975 and 1979, the race-elitist message of G. R. E. C. E. Did have an impact far beyond the ultra-right circles. To a great extent, this success can be attributed to the personality and cultural background of Alain de Benoist. As the most well-known leader of the new right, he endeavored to build up an informal network composed of intellectuals who did not necessarily accept all of g. R. E. C. E. 's conclusions but shared its approach and tenets. It exerted an influence among French politicians in the 70s, especially on the Giscard brand of the rightists; its impact is felt abroad. The press debate in the summer of 1979, which made G. R. E. C. E. Famous, also marked the beginning of a decline of its notoriety. The 1981 elections, by moving its supporters to engage in more direct political activity, brought about further divisions in the group. However the new right has won a permanent place in history for contributing to blur the line between the right and the extreme right and for being the hub of a permanent network of contacts.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1988 par Presses de la fondation nationale des sciences politiques à Paris

Visages de la Nouvelle droite : le G.R.E.C.E et son histoire


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. ([c.a.] 441 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.420-438. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 7155

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de la documentation (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 200463/1987/11
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-40
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 80
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 87-608
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1988 par Presses de la fondation nationale des sciences politiques à Paris

Informations

  • Sous le titre : Visages de la Nouvelle droite : le G.R.E.C.E et son histoire
  • Détails : 1 vol. (267 p.)
  • ISBN : 2-7246-0561-6
  • Annexes : Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.