Administration et producteurs ruraux en Afrique soudano-sahélienne : leçons des expériences passées (Mali, Mauritanie, Sénégal, essai d'approche historique)

par Françoise Kaba

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Philippe Couty.

Soutenue en 1987

à Paris 10 .


  • Résumé

    La vallée du fleuve Sénégal fait l'objet d'un grand projet d'aménagement qui doit permettre un développement agricole et industriel. Il existe un débat contradictoire quant au bienfondé des options techniques de ce projet et aux conséquences qui en résulteront pour les populations riveraines. L'étude de la période coloniale montre qu'au Mali, en Mauritanie et au Sénégal, la confrontation administration-producteurs ruraux s'est toujours effectuée en définitive au détriment des communautés rurales. La politique coloniale a impulsé le drainage des produits bruts, sans promouvoir de réelles avancées techniques; elle a donc réussi au prix d'une destruction du milieu agro-écologique et d'une exploitation de la main d'œuvre africaine. L'indépendance politique des années soixante n'a pas engendré dans cette région de remise en cause des structures économiques héritées de la période coloniale ni une réorientation de la politique économique, agro-pastorale en particulier. C'est ainsi que les travailleurs ouest-africains émigres en France (dont la plupart sont originaires de la vallée) ont conclu à la nécessite d'impulser par eux-mêmes le développement de leur région. A la fin des années soixante-dix ils ont commencé à initier des projets agricoles. L'avenir dans la vallée, dépend désormais de la capacité des riverains à mettre en place des structures organisationnelles efficientes pour imposer le respect de leurs intérêts.

  • Titre traduit

    Administration and rural producers in soudano-sahelian Africa lessons from past experiences (Mali-Mauritania-Senegal, a historical approach)


  • Résumé

    A big project takes place today in the Senegal river valley, to impulse the development of agriculture and industry; there is a debate about the grounds of technical options involved, especially about their impact on water side dwellers. The study of colonial time reveals that in Mali, Mauritania and Senegal, the administration and rural producers’ confrontation has always been detrimental to the latter. The colonial policy impulse the draining of primary products without any real technical improvement; the cost was the agro-ecological destruction and workers' exploitation. The colonial independence in the sixties didn't bring an upset neither in the colonial structures and patterns, nor a change in the economic policy, particularly in agriculture. That's why the West African workers emigrated to France (most of them originate from the valley) became aware of the necessity of their own implication in the development of their country. At the end of the seventies, they began to initiate agro-pastoral projects. In the valley, the future is now depending on the capacity of water side dwellers to build organizational structures efficient enough to force the respect of their own interests.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (304 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.289-295

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 7131
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.