Étude de cas sur l'anglais des relations internationales dans le domaine du transport aérien : esquisse d'un enseignement spécifique

par Françoise Cremet

Thèse de doctorat en Gestion

Sous la direction de Michèle Rivas.

Soutenue en 1987

à Paris 9 .


  • Résumé

    Comment améliorer l'efficacité de nos représentants aux réunions internationales ? La langue de travail, l'anglais, n'est plus la langue maternelle : ce handicap par rapport aux délégués anglo-saxons peut-il être surmonté ? Quel enseignement proposer à cet effet ? Le transport aérien représente, pour répondre à cette question, un excellent laboratoire. International par vocation, il a donné naissance à une grande variété d'organisations. Les compagnies aériennes se sont-elles préoccupées des difficultés rencontrées par leurs délégués quand ils participent aux nombreuses réunions tenues sous l'égide de ces organisations ? Si l'enseignement de l'anglais général est bien intégré dans les actions de formation permanente, la spécificité des situations rencontrées au cours des réunions internationales, à l'inverse, ne semble pas, à ce jour, avoir fait l'objet d'un soin particulier. La présente recherche se fonde principalement sur des observations (enquêtes, enregistrements) réalisés lors de réunions portant sur des sujets variés, à différents niveaux hiérarchiques, dans le cadre de l'OACI, de l’IATA, et d'autres organisations dont l'objet est plus spécifique. Plusieurs approches sont successivement mises en œuvre pour construire des principes pédagogiques : analyse situationnelle, dépouillement d'enquêtes, analyse lexicale par ordinateur, comparaison entre différentes situations de communication, application de la méthode d'analyse du discours de Sinclair et Coulthard dans l'optique de la réunion, étude notionnelle fonctionnelle à partir de la taxonomie de Wilkins. Cette démarche permet de dégager des propositions pour un enseignement spécifique autour de trois grands axes : 1- former aux procédures anglo-saxonnes de conduite des réunions : un comportement précis doit être assimilé. 2- enseigner comment présenter une communication en anglais et montrer la specificité de la langue des conférences. 3- faire pratiquer cette procédure et cette langue à l'aide d'exercices construits sur des documents authentiques. Cet enseignement s'adresse à des personnes ayant déjà atteint un niveau intermédiaire ou avance en anglais général, et vise à leur faire acquérir la plupart des aptitudes socio-linguistiques nécessaires.


  • Résumé

    How can we improve the effectiveness of our representatives to international meetings? The working language, english, is not their mother tongue. Can this disadvantage vis-a-vis the anglo-saxon delegates be overcome? Which teaching approaches might be suggested for this problem? The field of air transportation provides an excellent proving ground for resolving these issues. International by definition, it has given birth to a wide variety of organizations. Have airline companies tried to settle the problems met by their delegates taking part in the numerous meetings held under the auspices of these organizations? The teaching of general english is usually covered by vocational training. It would seem, however, that little has been done so far to deal with the specific needs of international meetings. The research presented here is based primarily on observations (surveys, recordings) made during the course of meetings dealing with various subjects and held at different hierarchical levels, within icao, iata or more specialized organizations several methods have been used to construct pedagogical principles : situational analysis, survey analysis, computerized lexical analysis, comparisons between different communicative situations, application of the system of discourse analysis developed by Sinclair and Coulthard to the language of meetings, notional functional analysis based upon Wilkins' taxonomy. This approach has led to proposals for specific teaching materials oriented towards three main objectives: 1- to train non-native speakers to recognize and use formal speaking procedures 2- to teach students how to present a paper in english and to demonstrate the specificity of the language used in conferences 3- to make learners practise both procedure and language through exercices based on authentic material. Such a course is geared to people at an intermediate or advanced level of general english and aims to help them acquire most of the socio-linguistic skills they need.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THD1959-1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.