Etude des attitudes qu'adoptent les emigres algeriens issus de la premiere generation a l'egard du retour

par SAID MAHMOUD

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Georges Lapassade.

Soutenue en 1986

à Paris 8 .


  • Résumé

    Notre recherche a pour objet d'exposer la situation des travailleurs algeriens en france et de mettre en relief les problemes economiques et sociaux de l'immigration algerienne. Cette recherche se base essentiellement sur les attitudes des immigres a l'egard de la perspective du retour et ceci dans son acception la plus large et la plus conforme a l'idee que la majorite des immigres se font du retour d'une part et de la situation de l'emploi en algerie, d'autre part. L'emigre vit un certain nombre de contradictions. Du fait qu'il est place au centre de deux economies et de deux univers culturels, contradictions qui hypothequent le retour et dont les projets sont le fruit. Cependant l'enquete a revele un certain nombre de resultats : a savoir que l'emigration apparait comme un phenomene issu directement du monde dans lequel l'economie et la societe se sont developpees depuis plus d'un siecle. Nous avons constate a partir des resultats de l'enquete menee aupres des immigres que l'attitude de l'immigre envers la perspective du retour est totalement "pour un retour". Mais il reste pour certains emigres quelques handicaps comme la retraite, la scolarite des enfants, la construction d'une maison au pays d'origine ou une entreprise. Souvent et dans la majorite des cas, les raisons qui permettent a l'emigre de prolonger son sejour en france ne sont que materielles. L'emigre prolonge son sejour dans le pays d'accueil afin d'economiser le maximum pour repartir chez lui.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.