Les procréations artificielles aux regards de l'institution scientifique et de la cité : la bio-éthique en débat

par Laurence Gavarini

Thèse de doctorat en Science de l'éducation

Sous la direction de René Lourau.

Soutenue en 1987

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La these debute par une analyse du contexte dans lequel a emerge, en france, depuis 1984, un debat social et scientifique sur les derniers developpements de la medecine de la reproduction et des procreations artificielles. Fallait-il ou non legiferer, reglementer les nouvelles pratiques en matiere de procreation? Telle etait la question en toile de fond des multiples grands debats d'experts auxquels l'auteur a participe, s'efforcant d'en reconstruire ici les implications. Une question qui n'a pas trouve de reponse, tandis que predominait une certaine conception de la vulgarisation des techniques bio-medicales, elevant les "premieres" medicales au rang de spectacle, au detriment d'une pedagogie des sciences. L'accent mis sur les meres porteuses, l'insemination post mortem ou l'insemination des femmes seules et autres pratiques reproductives sociologiquement marginales a souvent servi a esquiver les vrais problemes de l'exercice scientifique et medical ainsi que les hasardeuses transactions que la communaute bio-medicale s'est efforcee de faire avaliser par la societe. Une nouvelle science, la bio-ethique, est nee dont nous examinons ici la genese theorique et sociale. Genese theorique: la bio-ethique participe d'un bio-pouvoir qui a necessite la cooperation des sciences biologiques medicales, juridiques, sociales et humaines mises a contribution a l'occasion de ce debat. Genese sociale: c'est aussi au terme de l'institutionnalisation de la medecine gynecologique et de la reproduction, avatar de la lutte pour l'avortement et la contraception, que les sciences et techniques de la reproduction, dans leur aspect le plus visible, les procreations artificielles, ont pu se developper sans autre entrave que celle d'une reflexion bio-ethique denuee de pouvoir. La figure du medecin a totalement change, depuis l'exercice contraceptif et la regulation des naissances. L'acte et la prestation medicale se sont progressivement deplaces, du corps vers l'ame, avec la naissance de la medecine du desir. C'est cette trajectoire complexe que nous tentons de reconstruire ici ultimement, en analysant les effets de sens (sur les representations et dans l'imaginaire) que peuvent presenter les diverses procedures de medicalisation intensive de tous les moments de la sexualite et de la reproduction humaine

  • Titre traduit

    Artificial reproductive technologies : the bio-ethical debate in france, between scientists and society


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (521 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 62/1,2
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 63/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.