La nouvelle dynamique paysanne au Mexique : 1970-1985

par Guadalupe Fonseca González

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michael Löwy.

Soutenue en 1986

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Au cours de ces 15 dernieres annees, on assiste au developpement d'une reaction nouvelle des paysans mexicains face a l'extension du capitalisme. Suite a l'exacerbation des contradictions economiques, politiques et sociales intensifiees par l'echec du modele de developpement economique, l'aspiration de creer une voie alternative de developpement a commence a surgir. Nous avons essaye de demontrer que: la classe paysanne est une classe sociale en formation et non en voie de disparition, dans la mesure ou elle a reussi a assimiler les experiences vecues apres plus de 50 ans de luttes et de tentatives d'organisation. Elle a ainsi compris que son veritable ennemi n'est pas simplement le latifundiaire, mais le capital dans son ensemble, et que le caractere de la contradiction qui determine se forme d'existence en tant que classe sociale est base sur des relations d'exploitation. De cette facon elle arrive a assumer cette contradiction et a lutter, de maniere organisee, pour ses interets. Les actions que les paysans sont en train de realiser, sont une reponse a leurs besoins specifiques et ne peuvent pas etre analyses sous la meme perspective ni avec les memes categories qu'on utilise pour analyser d'autres realites concretes. Ainsi les formes de lutte et d'organisation que les paysans ont commence a employer pour faire face au capital, sont specifiques et distincts des luttes ouvrieres. Pour leur confrontation avec toute une serie d'institutions (banque, gouvernement local et national, etc), elle tend a assumer une dimension politique. C'est dans cet effort de lutte et d'organisation que reside la nouvelle conscience paysanne et le potentiel revolutionnaire de cette classe sociale, ainsi que le motif des reactions (politiques et ou violentes) du capital et de ses agents. Les actions realisees par la classe paysanne et les transformations qu'elle a subies ont ete, jusqu'a recemment, politiquement et socialement sous-estimees

  • Titre traduit

    The new peasant dynamics in Mexico : 1970-1985


  • Résumé

    During the last 15 years, it has been possible to observe the origins of a new reaction of the mexicain peasantry against the extension of the capitalism. The aspiration to create an alternative form of rural development has appeared as a product of the exacerbation of the economical, political and social contradictions accelerated by the defeat of the model of economical development. We have tried to prove that: the peasant-class is a social class in process of development, but not in pro cess of disappearance because it has been able to assimilate the experiences of more than 50 years of struggles and organizing's efforts. It has also understood that its real enemy is not only the ground landlord, but the capital as a whole, and that the caracter of the contradiction that determins its existence as a social class is based on exploitation's relations. Thus it arrives to assume this contradiction and to fight for its interests in an organized way. This new activity of the peasantry, is a kind of reaction to their specific necessities, and it can not be analysed under the same perspective or still using the same categories that we employ to analyse another concret realities. Therefor, the new forms of struggle and of organization used by the peasants against the capital, are specifies and differents from those used by the working class. Because of their direct confrontations with several institutions (bank, local and national gouvernment, etc), these actions are tending to asume a political dimension. It's in this effort of struggle and organization, that we can find the new peasant's conciouness and the revolutionary potential of this social class, and the reason of the political and or violent reactions of the capital and its agents. Untill these last few years, the activity and the transformations of the peasant class, have been undervalues

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (481 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 451-466. Glossaire

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 25/1,2
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 26/1,2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin-d'Hères, Isère). Bibliothèque et appui à la science ouverte. Bibliothèque universitaire Droit-Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFL 200243/1986/465
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1986-554
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-32
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.