Transformation in vitro des cellules de la lignee myeloblastique par le virus leucemogene murin de friend (f-mulv) : analyse des mecanismes moleculaires de cette transformation

par Brigitte Sola

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN-PAUL LEVY.

Soutenue en 1987

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le retrovirus leucemogene murin f-mulv, competent pour la replication, entraine des leucemies myeloblastiques apres un temps de latence de plusieurs mois. L'infection de culture de cellules medullaires par ce virus entraine la transformation des cellules de la lignee myeloblastique apres une latence equivalente. En utilisant une sonde specifique du f-mulv, l'analyse du spectre d'integration des provirus dans les lignees obtenues in vitro a montre qu'il y a proliferation d'un clone cellulaire tres tot pendant le processus de leucemogenese. Une banque d'adn genomique a ete construite a partir d'une lignee ayant 5 provirus integres; les f-mulvs s'integrent preferentiellement dans 3 regions appelees fim-1, fim-2 et fim-3, fim-2 est la partie 5' de l'oncogene c-fms qui code pour le recepteur au csf1. L'integration d'un f-mulv dans la gene fim-2/cfms entraine sa surexpression sans apparente modification de structure. Role possible d'un recepteur a facteur de croissance physiologique dans un processus leucemogene


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 187 P.
  • Annexes : 580 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1987
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.