Le passif en arabe marocain

par Hayat Kertaoui

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de JEAN-CLAUD MILNER.

Soutenue en 1987

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre recherche porte sur l'etude du passif en arabe marocain. Dans le chapitre preliminaire, nous essayons de traiter des problemes linguistiques d'ordre general. Le 1er chapitre est consacre a l'identification de ce qu'on appelle le passif dans ce parler. Dans le 2e chapitre, nous essayons d'etudier le statut linguistique du sujet, vu l'importance de cet element dans la determination du phenomene traite, dans ce dialecte. Dans le 3e, nous examinons l'hypothese d'une extension du passif au n" nominalise en am. Cette extension est une consequence de l'analyse presentee dans le chapitre precedent ou le passif se caracterise par les proprietes suivantes : absence de o-role agent au niveau de la position sujet, identidentite morphologique du predicat actif et passif, presence des memes restrictions de selection entre l'objet du predicat actif et le sujet du predicat passif. Le dernier chapitre est consacre aux participes passifs, plus precisement, au domaine dans lequel opere le passif participal selon la nature du sujet.

  • Titre traduit

    The passive in marocan arabic


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.