Etude experimentale de la fertilite des eaux des milieux conchylicoles : influence de l'excretion des huitres et des palourdes sur la production des diatomees dominantes

par Marie-Laure Vincendeau

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Georges Giraud.

Soutenue en 1987

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'impact de l'excretion de mollusques bivalves sur la croissance d'algues unicellulaires dans les zones conchylicoles est etudie experimentalement. L'huitre crassostrea gigas thunberg et la palourde ruditapes philippinarum (adams et reeve), mises en stabulation in vitro, enrichissent l'eau de mer en azote et en phosphore sous les formes minerales et organiques dissoutes dont les proportions relatives varient selon les saisons, en fonction de facteurs externes et internes propres aux mollusques, qui agissent simultanement. L'ammoniaque est abondamment excrete au printemps par les huitres et en ete par les palourdes. En dehors de ces periodes, l'excretion d'uree, d'acides amines et de substances non identifiees, dont les proportions varient egalement selon les saisons domine. Parmi les composes proches des acides amines, la taurine est excretee de facon privilegiee. Le phosphore est le plus souvent excrete sous la forme minerale. Des tests biologiques realises sur les eaux de stabulation montrent indirectement que l'azote et le phosphore, ainsi que parfois, les vitamines, apportes par les mollusques ameliorent la fertilite potentielle de ces eaux pour trois diatomees-tests: haslea ostrearia, skeletonema costatum et phaeodactylum tricornutum. Cependant l'apport de ces composes n'est benefique que si les autres nutriments sont en quantite suffisante dans l'eau, ce qui n'est pas toujours le cas pour le silicium. L'etude de l'utilisation par p. Tricornutum et s. Costatum des formes azotees excretees montre que ces diatomees utilisent les nitrates du milieu simultanement a l'ammoniaque initialement present et apporte par les mollusques. Elles peuvent de plus utiliser l'azote organique dissous excrete par les bivalves. En particulier, la taurine peut etre un des facteurs favorisant la croissance algale: elle est soit puisee sous forme d'n-nh::(4)**(+) apres sa mineralisation par les bacteries, soit directement prelevee par les microphytes. Dans ce cas, il apparait qu'elle favoriserait la prise d'autres composes organiques dissous. Cette etude montre que dans les milieux semi-confines des claires ostreicoles, la production regeneree de microphytes liee a la presence des mollusques ne doit pas etre negligee par rapport a la production nouvelle due aux apports d'eau de mer dans les bassins


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 156 P.
  • Annexes : 119 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1987
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.