Recepteur des androgenes dans les fibroblastes de peau humaine en culture : marquage par photoaffinite et caracterisation electrophoretique

par Dimitri Stamatiadis

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de René Ozon.

Soutenue en 1987

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les fibroblastes de peau en culture sont un bon modele pour etudier le mecanisme d'action des androgenes chez l'homme. Etude des caracteristiques physicochimiques et fonctionnelles du recepteur des androgenes. Developpment d'une technique de marquage covalent du recepteur par photoaffinite et caracterisation de cette proteine par des methodes electrophoretiques dans des conditions denaturantes. Une etude, en parallele, de patients presentant une insensibilite aux androgenes, a permis d'evaluer l'importance physiologique des observations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 230 P.
  • Annexes : 213 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1987
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.