La représentation du travail dans les manuels de l'école primaire au Mexique et à Cuba (1946-1959 et 1972-1982)

par Maria Valentina de Pelletier

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Viviane Isambert-Jamati.

Soutenue en 1987

à Paris 5 .


  • Résumé

    Dans des pays comme le Mexique qui est dominés par l'étranger, l'état est oblige d'imposer une idéologie de développement national. Elle maintient plus ou moins l'unité du pays tout en satisfaisant les intérêts étrangers et ceux qui y sont lies. L’école ne peut être totalement apolitique comme cela est le cas dans des pays d’Europe et d'Amérique du nord; elle doit transmettre une certaine idée du développement social et économique, parce qu'elle est sans doute le principal moyen dont dispose l'état pour imposer sa vision des choses. A cuba actuellement, l'école est encore conçue comme un des principaux moyens de développer la société en voie de transformation ; elle se charge de transmettre la représentation des relations de travail sans domination. Dans cette recherche, le travail est considéré comme l'activité par laquelle les êtres humains subviennent à leurs besoins, et par la organisent la vie entre eux. A l'époque moderne le travail prend principalement la forme du salariat. Cette recherche analyse la représentation du travail dans les manuels scolaires de l'enseignement primaire au Mexique et à cuba au long de deux périodes : 1946 à 1959 et 1972 à 1982. La limite de 1982 n'est qu'un repère pour cette analyse car les manuels de cette période sont encore en usage aujourd'hui. Deux disciplines sont étudiées: lecture et sciences sociales. Ainsi que deux classes : la troisième et la quatrième année du primaire. La méthode utilisée est celle de l'analyse de contenu. Le corpus d'analyse est compose de 400 textes tires au hasard et traité par informatique, ce qui a permis d'observer les présences, les absences et les taux de fréquences des enoncés sous les diverses modalités. La première partie de cette recherche tente d'expliquer les liens entre l'école, le travail et la société dans les deux pays. Pour cela le modèle théorique que nous avons choisi en France a été transformé pour l'adapter à la société latino-américaine. La deuxième partie décrit le corpus, la méthodologie, l'histoire des manuels, et présente l'analyse proprement dite des manuels qui comprend 33 catégories divisées en trois parties: a) les affirmations générales sur le travail, b) le travail agricole et c) le travail ouvrier. La dernière partie montre les conclusions de la recherche. .

  • Titre traduit

    Labour representation in primary school manuels in Mexico and Cuba (1946-1959 and 1972-1982)


  • Résumé

    In countries like Mexico which are dominated by foreign powers the state is forced to impose an ideology of national development, which mentions more or less the unity of the country with consideration for the foreign influences and to these who are linked to it. The school can't be entirely apolitical as is the case with European and North American countries, it has to imbibe a certain idea of social and economic development, because it is, without any doubt, the principal means which the state has at its disposal to impose its vision of reality of things. In present day Cuba, the school is created as one of the principal means of developing society. One can see this transformation: the school is responsible in transmitting the image of labor relation without the idea of domination. In this study, labor is considered as an activity through which man can satisfy his needs and by it, human-beings can live in harmony among themselves. Nowadays, work is represented principally by the wage earner. This study analyses the way of labor representations is portrayed in primary school manuels in Mexico and Cuba between the periods : 1946-1959 and 1972-1982. The end of 1982 is only an indication for the analysis, as the manuals of this period is still in use nowadays. Two disciplines are studied: lectures and social sciences and there two classes in the 3rd and 4th of the primary. The method used is the analysis of the study matter. The corps of analysis is made up of 400 textes taken by chance and treated by data processing, which permit us to observe the presence, abcences and the rate of frequency of utterances under various patterns. The first part of this study tries to explain the links among the school, the work and the society in the two countries. For this reason the theoratical model which we have selected in France was altered to adapt it to the Latin-American society. The second part, describes the corps, the methodology, the history of hand-book manuels and portrayes the real manuels which consist of 33 categories divided up into 3 parts: a) the generally prevailed ideas on labour, b) the agricultural work, c) the manual work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (VIII-663 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 656-663

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Institut des hautes études de l'Amérique latine. Bibliothèque Pierre-Monbeig.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 13457-<1,2>
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.