La société mexicaine et ses langages : leurs représentations et leur évolution dans "La Región más trasparente", "La Muerte de Artemio Cruz" et "Las Buenas conciencias" de Carlos Fuentes

par Marina Perez de Mendiola

Thèse de doctorat en Études hispaniques

Sous la direction de Jacques Lafaye.

Soutenue en 1987

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce travail est compose de quatre chapitres dont trois examinent la représentation que Carlos Fuentes fait de la société mexicaine nous y étudions en premier lieu, la dynamique de l'ensemble des classes sociales du porfiriato jusqu'aux années 1950, l'importance des actants en tant que générateurs de cette dynamique historique et textuelle ainsi que la dualité à laquelle ils se trouvent confrontes. Nous y faisons également une analyse critique de la représentation textuelle de la femme et nous étudions l'évolution de l'intellectuel dans ces trois romans, ainsi que le développement de Carlos Fuentes lui-même durant ses successives étapes en tant qu'intellectuel. Dans notre dernier chapitre nous étudions les structures narratives et plus particulièrement les différents langages ayant servi à représenter la société mexicaine : c'est-à-dire l'aspect polyphonique, plurilingue et dialogique des œuvres qui nous occupent. Nous essaierons ainsi de démontrer que « La muerte de Artemio Cruz », roman a l'apparence monologique, est profondément dialogique.

  • Titre traduit

    The Mexican society and its languages : their representation and their evolution in “La Region Mas Transparente”, “La Muerte de Artemio Cruz” and “Las Buenas Conciencias” De Carlos Fuentes


  • Résumé

    This work is divided in four chapters; three of them examine Carlos Fuentes representation of the Mexican society. We first study the dynamic of the social classes as a whole from the porfiriato to the fifties, the importance of the characters as generators of this historical and textual dynamic and the duality these characters face. We also include in our critical analysis the textual representation of the woman's character, the evolution of the intellectual and the development of Carlos Fuentes himself as an intellectual. In the last chapter we study the narrative's structures and in particular the different languages that have been used to represent the Mexican society that is the polyphonic, the plurilingual and the dialogical aspect of these novels, including “La muerte” de Artemio Cruz which tends to be considered as a monological novel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 305 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1190
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 88-751
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14881

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 5417-1987-340
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA4.LET.1987
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.