La transformation de la theorie des idees et la solution des problemes de l'etre et de la connaissance dans "le sophiste" de platon

par CHRISTOS RENTESSIS

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Aubenque.

Soutenue en 1987

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le dialogue "le sophiste" nous sommes temoin d'une veritable revolution du platonisme, du fait de l'introduction des principes suivants : principes de la puissance, du mouvement, du non-etre, de l'autre et des contraires ou de la relation : comme genres supremes de l'etre et au dela de la theorie des idees, et de l'autre cote de l'experience et de la faussete. Nous pouvons parler ainsi, d'une fondation pro-empirique et pro-rationaliste de la theorie des idees et par la de l'etre et de verite. Grace a cette relativisation et a cette structure dialectique de la theorie des idees, cette derniere participe, dynamiquement, a la realite sensible, en servant en meme temps de base pour la fondation ontologique du discours gnoseologique. L'etre n'est plus represente, uniquement, par les idees, mais, il est represente egalement par les objets sensibles et au dela par l'ensemble des genres ontologiques : c'est un veritable "pantelos on" c'est-a-dire etre "omni-generique". De meme, la verite n'est plus representee, uniquement, par la connaissance noetique. . .

  • Titre traduit

    The transformation of the theory of ideas and the solution of the problems of being and of knowledge in "the sophist" of plato


  • Résumé

    In the dialogue "the sophist" we witness a true revolution in platonism due to the introduction of the following principles : principles of force, of movement, of non-being, of the other and of the contradiction or relation : as ideal types of being and therefore of the theory of ideas, and on the other hand of experience and of falsehood. Thus we can speak of a pro-empirical and pro-rationalist foundation of the theory of ideas and therefore of being and of truth. Thanks to this relativism and this dialectic structure of the theory of ideas, this last theory participes dynamicully in empirical reality while at the same time serving as a base for the foundation of the gnoseological discourse. Existence is representend not only by ideas but also by empirical objects and therefore by all of the ontological genus : it is'a true "pantelos on"=being "omni-genus". Similarly truth is represented not only by intelligible knowledge but also by experience (doxa).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse ?