Étude de la préfixation verbale en latin : approche sémantique dans une perspective synchronique

par Sylvie Aullen Boitel

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Guy Serbat.

Soutenue en 1987

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'étude de la préfixation verbale a été envisagée dans une perspective synchronique et selon une méthodologie à fondements empiristes. Le relevé systématique d'exemples appartenant à trois corpus partiels (Théâtre de Plaute, Correspondance de Cicéron, sermons d'Augustin) et le tri des emplois des préverbes en contexte ont permis de montrer que le signifié préfixal doit être conçu à deux niveaux de langue : - au niveau morphématique : l'absence de fonction syntaxique de catégorisation distingue le préfixe du suffixe; les exemples nombreux où le préfixe est un doublet du simple attestent que le signifie sémantique n'est pas non plus en synchronie un trait essentiel du préfixe. Ni les théories structurales qui postulent l'univocité du lien signifiant- signifié ni la théorie générativiste qui présuppose un énoncé phrastique à l'origine des préfixes ne donnent une définition adéquate de la préfixation. - au niveau lexèmatique : la hiérarchie des signifiés de la base verbale, du préfixe et du mot construit détermine des modifications de la structure interne du mot qui expliquent la genèse de la polysémie préfixale à l'origine de séries lexicales productives.

  • Titre traduit

    Study of verbal prefixion in Latin semantic inquiry according to a synchronic view


  • Résumé

    Study of verbal prefixion has been conceived according to a synchronic view, with an empirical method. The examples have been drawn out from three texts (Plautus’s plays, Cicero’s letters, Augustine’s sermons). The preverbs used in a context have been selected: it allowed us to point out that the meaning of the prefix must be conceived according to a double level of linguistic understanding. The first one concerns the morpheme: the absence of syntaxic function of classification separates the prefix from the suffix. Many examples where the composite verb is a doublet synonymous of the simple one reveal that signification does not, according to a synchronic view, define the prefix. Neither structuralism that postulates a strong connexion between form and sense, nor generativism which supposes a phrase as the origin of the words containing a prefix, can define the prefixion. The second one concerns the whole word: the hierarchy of significations between the verbal basis, the prefix and the word brings about some modifications in the structure of the word; it explains how the senses of the prefix and the productive lexical series of words have been constituted.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1313
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.