L'amour et la mort dans l'oeuvre d'albert cohen

par Deborah Azencot-Ceddaha

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Marius-François Guyard.

Soutenue en 1987

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les dieux eros et thanatos forment un couple diabolique auquel les personnages coheniens tentent, en vain, d'echapper. Ces derniers ont garde vivant, dans leur memoire, le souvenir du premier interdit divin qui provoqua la tentation et la faute d'adam. Aussi leur liberte est-elle indissociable de la vertigineuse angoisse de la chute. L'amour plus que tout autre sentiment, constitue le ferment de cette problematique existentielle. L'ecrivain, conscient de la finitude humaine, postule que la passion ne peut acceder au sublime, sans se soustraire aux strictes exigences de la morale. Il oppose donc a cet amour denature, voire devoye, un discours apologie sur le mariage, mais surtout sur la tendresse qui seule peut eteindre le desir pour lui substituer une merveilleuse et quasi maternelle chaleur. Le narrateur, desireux de renouveler dans son recit les cliches communement associes a l'experience amoureuse, attribue aux composantes pulsionnelle et sensitive des valeurs subjectives. Il refuse l'idealisation intempestive des archetypes litteraires qui s'interposent entre le lecteur et son moi. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1380
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.