Le cosmopolitisme dans les textes courts de stendhal et merimee

par Muriel Augry

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Arlette Michel.

Soutenue en 1987

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le cosmopolitisme est une disposition d'esprit telle que l'on trouve une patrie aussi bien ailleurs que dans son propre pays. Le cosmopolite est un homme qui voyage d'un pays a l'autre, se lie avec des individus de toutes les nationalites. Une telle definition peut-elle s'appliquer a stendhal, a son cadet et ami merimee ? quelle est la nature de leur cosmopolitisme ? par vocation et par profession tous deux font preuve de cosmopolitisme. Cependant s'ils ressentent un besoin d'ouverture sur "l'ailleurs" ils n'en raisonnent pas moins d'apres un modele de reflexion typiquement francais. Observer les moeurs, questionner l'histoire anecdotique de chaque pays, telle elle est la tache a laquelle sans cesse ils se livrent; or pour realiser une semblable etude ils choisissent le genre litteraire de la nouvelle qui, par sa concision, peut sembler oppose a une mise en valeur de la dissemination de l'espace. Qu'ils soient en voyage en france ou a l'etranger, ce sont les lieux singuliers, les situations insolites ou les personnages d'exception qui retiennent leur attention. Mais cette quete des particularismes ne constitue qu'une etape vers l'universalisme. L'uniers stendhalien et merimeen est avant tout un monde riche de passions qui ne connait pas de reelles limites. Seul cependant un sud mythique peut repondre aux profondes aspirations de quelques privilegies. Le cosmopolitisme se trouve alors etrangement depasse lorsque, ne trouvant pas dans la realite de quoi satisfaire leurs curiosites et leurs desirs les deux ecrivains s'evadent, chacun a sa maniere, dans un monde imaginaire ou toute frontiere est abolie.


  • Résumé

    Cosmopolitism is a turn of mind which allows one to feel at home abroad as well as in one's own country. Cosmopolitans are people who travel from one country to another and are in touch with people of any nationality. Can such a definition be attributed to stendhal and his younger friend merimee? what kind of cosmopolitism is theirs ? both of them prove to be cosmopolitans, owing to their professions as well as their vocations. Yet though they crave for an opening to "elsewhere", they however reason in a tipically french way of reflexion; observing manners, inquiring about the anecdotic history of every country, here is their endless occupation. Now to achieve such a study, they choose writing short stories, which being concise, can seem "a priori" contrary to printing out space dissemination. Whether they travel in france or abroad, only peculiar places, insolite situations or exceptional people attract them. But this quest for particularism constitutes only a step to universalism. Merimee and stendhal universes are first of all a world full of passions which have no real limits. Nothing but a mythical south can satisfy a few privileged people's deep aspirations. Cosmopolitism gets unexpectedly overreached when, as they don't find in reality anything fulfilling their curiosity and their wishes, each of them evades in his own way to an imaginary world where all limits are abolished.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1203
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.