Les avatars de l'enfermement chez trois poetes congolais et trois poetes quebecois

par RAYMOND MACKITHA

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jeanne-Lydie Goré.

Soutenue en 1987

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans la version du monde que presentent les six poetes congolais et quebecois, roland giguere, gaston miron, maxime ndebeka, yves prefontaine, jean-baptiste tati-loutard, tchicaya u tam'si, l'enfermement est une structure en cercles concentriques. Le premier cercle devoile un enfermement socio-culturel sous les oripeaux d'une realite sociale integree et anesthesiante. En se revoltant contre cette reification collective, le poete ou son heros franchit le second cercle, celui de l'enfermement physique. Mais le prisonnier politique, bien que seul entre les murs, continue a penser pour la communaute opprimee. Au-dela de l'analyse des textes cette investigation tente d'evaluer la portee sociale d'une poesie engagee se fixant pour objectif la prise de conscience politique du peuple tout entier. L'etude revele une parente entre les avatars et permet de degager les mecanismes fondamentaux de l'enfermement par dela les societes, les races et les cultures differentes s'exprimant dans une langue commune.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1211
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.