Les silences du recit dans les "chroniques" de jean giono. Un roi sans divertissement, noe, les ames fortes, les grands chemins, le moulin de pologne, le deserteur, l'iris de suse

par CATHERINE MAHERAULT

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michel Raimond.

Soutenue en 1987

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude porte sur les silences du recit, sur le "non-dit", sur l'ambiguite dans les chroniques de jean giono qui s'echelonnent d'octobre 1946 a novembre 1969. En premier lieu, il ressort que la chronique repose sur un vide: l'ecrivain transpose le reel mais ne peutrendre compte de son foisonnement. Il fait un tri et ne peut pas raconter les evenements dans leur succession lineaire: nombreuses sont les ellipses temporelles (exterieures a la chronique ou au coeur meme du recit). Giono met en scene des personnages lacunaires et enigmatiques, voire des personnages en creux. L'etude des modalites du recit fait ensuite apparaitre le gout de giono pour le mystere et le secret. Ces recits sont faits par des narrateurs (s'exprimant a la premiere ou a la troisieme personne) qui filtrent l'information. Le lecteur doit se contenter d'une information deformee (mensonges, oublis, affabulations) et indirecte (multiplication des points de vue, recit de biais, mise a l'ecart du narrateur). L'etude se referme sur une reflexion a propos de ces oeuvres qui sont une enigme, un piege tendu a notre perspicacite et qui ne proposent jamais de solutions. La curiosite, le gout du "suspens", du jeu, l'attrait pour les intrigues policieres expliquent partiellement le recours a un langage d'elision. La vraie raison est autre: les silences sont revelateurs de la difficulte de vivre. Pour communiquer ce savoir, cette peur de "l'ennui", giono est finalement contraint de parler par paraboles.


  • Résumé

    The research concerns the silences of narration, the "nost-said", the ambiguity in the chronicles of jean giono which go from october 1946 to november 1969. At first, it seams that the chronicles lays on emptiness: the writer tranforms reality but can't express its luxuriance. He is forced to make a selection and can't tell events in their linear sequence. Temporal ellipses (which are not directly connected to the chronicles or which are to the core of narration) are numerous. Eventually, giono depicts lacunal and enigmatic characters. The study of narrative techniques hignlights the inclination of our author towards mystery and secret. These novels are told by narrators (using the firt or the third person to speak) who censure information. The reader must be satisfied with a distorted information (lies, forgettings, arrangements) and an

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1143
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.