Etude historique et comparative de traductions du coran

par REGINE DUJARDIN TERNAULT

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de David Cohen.

Soutenue en 1987

à Paris 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Apres quelques generalites concernant le schema de la communication etabli par david cohen et l'existence d'universaux de langage, nous expliquons comment aborder le texte coranique ; les presupposes de base, l'approche linguistique et anthropologique et le choix des trois textes etudies - la priere d'ouverture, les sourates 54 et 55. Le texte arabe est etudie selon le plan tripartite suivant : 1 le message par qui il est dit ; etude de l'enonciation 2 le message ce qu'il veut dire ; son contenu 3 le message comment il est dit ; etude stylistique. Puis nous comparons verset par verset les traductions choisies. Nous avons essaye ensuite de les replacer dans leur contexte historique. La premiere qualifiee de paraphrase, a ete realisee en latin par r. De ketton en 1143 et incorporee dans le corpus de cluny edite par th. Bibliander en 1543. Les premieres traductions realisees a partir de texte arabe sont : en francais, celle de a. De ryer en 1647 en anglais, celle de g. Sale en 1734 en allemand, celle de d. F. Megerlin en 1772. Signalons quelques oeuvres marquantes : une traduction latine assez precise de l. Marracci en 1698, une "belle infidele" en francais de cl. E. Savary en 1783, une francaise plus fidele de a. Kasimirski en 1840-41 et quelques traductions recentes


  • Résumé

    After a few general points related to david cohen's communication chart and the existence of universals of language, let us explain how to deal with the quranic text : basic presuppositions, the linguistic and anthropological approach and a selection of the three studied texts : the opening prayer, surahs 54 and 55. The arabic text is studied according to the following three parts : 1 the message : by whom it is stated ; a study of the statement 2 the message : its meaning and contents 3 the message : how it is formulated ; a stylistic study then we shall compare the selected translations verse after verse. Finally we shall try to put them back in their historical context. The first one, called a paraphrase, was made into latin by r. Of ketton in 1143 and inserted in the cluniac corpus which was published by bibliander in 1543. The first translations from the arabic text were put : into french, by a. Du ryer in 1647, into english by g. Sale in 1734, into german by d. F. Megerlin in 1772. Let us point out some outstanding works : a rather accurate latin translation by l. Marracci in 1698, a "fine unfaithful" one in french by cl. E. Savary in 1783, a more precise french one by a. Kasimirski in 1840-41 and some late translations made by muslims : in english by m. Ali in 1920 and n. J. Dawood in 1956 ; in french by

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.