Langue et culture du Rio de la Plata : perspectives anthropologiques et littérature comparée

par Hélios Jaime Ramirez

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Daniel-Henri Pageaux.

Soutenue en 1987

à Paris 3 .


  • Résumé

    Cette these est composee d'une introduction et de trois parties. Dans l'introduction nous constatons que le castillan, independamment des langues et dialectes regionaux, etait la langue nationale des premiers espagnols qui arriverent au rio de la plata. Dans la premiere partie, nous avons vu que depuis le debut de la colonisation, les espagnols designerent la realite en attribuant des sens nouveaux aux mots espagnols ou en employant des lexies indigenes. La langue, depuis le x vers une expression americaine. D'autre part, l'apport espagnol et europeen qui a entraine le developpement des villes, temoigne de l'origine europeenne du peuple argentin. Dans la deuxieme partie, nous observons que l'oeuvre d'esteban echeverria implique une prise de conscience nationale de la litterature et des evenements socio-historiques. Lucio mansilla, pour sa part, nous donne une idee ethnolinguistique des indiens, et il comprend que la marche du progres finira par les aneantir, et que l'immigration europeenne bouleversera la societe argentine. Par ailleurs, j. B. Alberdi est le point de jonction ideologique entre echeverria et mansilla. Alberdi, par ses conceptions socio-economiques, est un des piliers de l'organisation nationale. Dans la troisieme partie, nous voyons que r. Arlt montre dans ses romans que la ville est l'espace de l'homme moderne, mais le progres robotise le citadin. Pour sa part, e. Sabato explore la psychologie de l'homme de la ville, et considere que la litterature exprime le monde de l'homme contemporain, tandis que l'expression nationale manifeste dans son oeuvre la vision du monde des argentins. En conclusion, nous pouvons dire que l'etude linguistique et anthropologique et litteraire comparee nous permet d'eclairer la problematique de l'argentine du xixeme et du xxeme siecle.


  • Résumé

    This thesis consists of three parts; in the introduction, we explain that castillan was the national language of the first spanish people who reached rio de la plata. In the first part, we establish that since the xvith century, the language has advanced towards an american idiomatic expression, by assigning new meanings to spanish words or using native terms. We also emphasize the not only spanish but european origin of the argentinian people. In the second part, we compare the works of esteban echeverria and those of lucio mansilla; the first one show a national swareness of literature and socio-historical events while the second one gives us an ethnolinguistics idea of ranqueles indians. On the other hand, j. B. Alberdi, with his socio-economic concepts, can be regarded as one of the supports of national organization. In the third part, we find two studies of modern man in the city: roberto arlt thinks that progress leads townsman to act like a robot, and ernesto sabato considers that literature expresses the complex world of contemporary man. As a conclusion, we can say that the linguistico-anthropological and comparative literary study allows us to light on the argentiniam problematic of the xixth and xxth century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (409 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 391-403

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation. Section lettres et sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : S6949
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.