La construction des personnages dans les romans "la rage aux tripes" de mustapha tlili et "le fleuve detourne" de rachid mimouni

par Chafika Chair

Thèse de doctorat en Études arabo-islamiques

Sous la direction de Roger Fayolle.

Soutenue en 1987

à Paris 3 .


  • Résumé

    Etudier les personnages dans les romans la rage aux tripes de mustapha tlili et le fleuve detourne de rachid mimouni, c'est les saisir comme des signes, comme des instances premieres pour le fonctionnement global du recit. Romans autobiographiques, les deux textes s'instituent au niveau thematique comme une recherche de l'identite et des origines. Cinq elements narratifs nous ont permis de construire le personnage et de definir son sens: le nom propre est la premiere marque qui l'individualise et qui le fixe comme un sujet ayant des roles et des projets a accomplir. La description est un autre signe qui concourt a la construction du personnage et qui enrichit ses axes semantiques. Qu'elles soient monologique ou dialogique, les deux autobiographies procedent de l'enonciation. Ainsi la communication est leur premiere caracteristique. Les enonces par-dela leur contexte sont lies a un seul fil temporel qui attache le passe au present. Ces deux instances associees a l'espace nous ont permis de definir le chronotope dans les deux romans tout en considerant les fonctions narratives des personnages. Les personnages apparaissent a la fin de leur parcours comme n'ayant aucune emprise sur les temps qu'ils vivent et les espaces qu'ils traversent. Manquant de pouvoir, les seules modalites qui les definissent sont le vouloir et le savoir. En definitive, les personnages n'arrivent pas a "etre". Le sul pouvoir qui les sauve est celui des mots.


  • Résumé

    Studying characters in the two novels la rage aux tripes by mustapha tlili and le fleuve detourne by rachid mimouni means apprehending them as signs, as primary instances in the global functioning of the narration. Both texts, as autobiographical novels, find their thematic basis in a quest for identity and origins. Five narrative elements have enabled us to build the character and define its meaning: proper names are the character's first individualizing marker. They also feature him as a subject with roles and aims to reach. Descriptions are another sign which helps to build characters and enriches their semantic axis. Whether monological or dialogical, both autobiographies are based on enunciation, and communication is their main characteristic. Utterances, regardless of their context, are linked to one single temporal thread which ties the present to the past. These two instances, when associated with space, have enabled us to define the chronotope in both novels, with consideration for the narrative functions of the characters. The characters, at the end of their trek, turn out to be unable to have a clasp on the times they live and on the spaces they go through. As they lack power, the only modalities which define them are will and knowledge. Eventually, the characters fail to be. The only power that saves them is the power of words.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.