L'organisation du recit oral chez l'enfant, un exemple a partir d'une bande dessinee

par JOSETTE FAYOLLAT DUBOIS

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean Perrot.

Soutenue en 1987

à Paris 3 .


  • Résumé

    La premiere partie est consacree a une etude generale du recit: etude morphologique ou macrostructure narrative, etude des elements d'introduction et de cloture du recit, etude des differents procedes de dramatisation (graphique, spatio-temporel, et autres procedes: comparateurs-negations, futurs, modaux, imperatifs, comparatifs, superlatifs-, intensificateurs-adverbes, adjectifs, repetitions, intonation-, contrastes temporels-temps et connecteurs de rupture, exemple "tout a coup"-, discours rapportesstyle indirect et surtout style direct-). La deuxieme partie porte sur l'ensemble des facteurs qui contribuent a la structuration du recit, a la coherence, et assurent sa progression: les connecteurs (formes simples- et, apres, puis, alors, mais, ect. . . -et composees-et puis, et puis apres, et alors apres, etc. . . ). Et les r a d (elements de recherche d'approbation discursive: ben, hein, aussi, oui non, ect. . . ). Les connecteurs jouent un role essentiel dans l'organisation du recit oral chez l'enfant: assurent la continuite thematique (et, puis, etc. . . ), introduisent des ruptures (tout a coup). La troisieme partie est une application pratique -reprise des elements analyses dans les deux premieres parties-, il s'agit d'une etude comparative de trois recits, qui permet de degager trois types de recits: recit complexe, recit a dramatisation minimum, recit minimal (ou n'intervient qu'un simple codage des evenements).


  • Résumé

    The first part studies discourse in story-telling: morphological aspects (or"macrostructural narrative aspects"), opening and closing elements and means of expression at different levels: graphic, space and time, negation, future, imperative, comparative, superlative, intensity(expressed by adverbs, adjectives, repetitions, intonation), temporal cintrasts (for example, juncture connectors, all of a sudden), direct or indirect speech. The second part involves all the factors that contribute to the structure and coherency of the story, and helps its progression: the juncture connectors (simple forms -and, after, then, but, ect. . . -, and compounded forms-and then, and afterwards, ect. . . -) and the "r a d" (elements of research of speech approval: you know, so yes of course, no, ect. . . ). The juncture connectors play an important part in the child's oral story-telling: they ensure continuity in the content (and, then), introduce breaks (all of a sudden). The third part is a pratical application: it starts from elements analysed in the first two parts, and compares three sorts of stories:complex stories, stories with minimal dramatisation, and minimal stories (which presents simple succession of events).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.